L’interrogation du représentant

Un inspecteur de police va trouver le commissaire divisionnaire :
– Nous ne pouvons pas poursuivre plus longtemps l’interrogatoire de ce représentant de commerce accusé de meurtre. Depuis trois heures que toute la brigade se relaie pour tenter de lui faire avouer son crime, il a déjà réussi à nous vendre trois aspirateurs, un lave-vaisselle, deux réfrigérateurs et cinq sèche-cheveux.

Rate this post

Jawad Bendaoud et Mohamed Soumah

Les perles : Jawad Bendaoud

« Comment mon ami (Soumah, l’autre prévenu), avec qui je fais du trafic de stups, me ramène sa nana qui fume des Marlboro light (Hasna Aït Boulahcen, la cousine d’Abaaoud), j’aurais su que c’était des terroristes ? Et pour gagner 50 euros ? J’y étais pour rien, c’est moi qui ai parlé aux flics, alors que j’avais un joint dans mon paquet à cigarettes. »

(Jawad Bendaoud, alias Le logeur de Daesh, alias Century 21, alias Stéphane Plaza, lors de son procès le 25 janvier 2018)

Rate this post

Les pétards de Jawad Bendaoud

Les perles : Jawad Bendaoud

« Je ne savais même pas qu’il y avait des écrous dans la ceinture explosive. Je n’ai jamais vu de détonateur, sauf avec Jack Bauer. Jamais je ne touche à ça ! Moi, concevoir un détonateur ? Vous me mettez 25 grammes avec un fil, j’ai peur que ça explose ! Même des pétards, je les jette ! »

(Jawad Bendaoud, alias Le logeur de Daesh, alias Century 21, alias Stéphane Plaza, lors de son procès le 25 janvier 2018)

Rate this post

Les témoins de Jawad Bendaoud

Les perles : Jawad Bendaoud

Jawad à la présidente : « Il y en a qui peuvent venir témoigner masqués. »
La présidente : « On ne témoigne pas masquer ici monsieur Bendaoud. »

(Jawad Bendaoud, alias Le logeur de Daesh, alias Century 21, alias Stéphane Plaza, lors de son procès le 29 janvier 2018)

Rate this post

Les surveillants de Jawad Bendaoud

Les perles : Jawad Bendaoud

« Vous avez vu madame on m’a vu avec des téléphones, de la drogue, vous vous rendez-compte, je suis en prison ? je suis à l’isolement. C’est des surveillants qui me les ramènent. »

(Jawad Bendaoud, alias Le logeur de Daesh, alias Century 21, alias Stéphane Plaza, lors de son procès le 29 janvier 2018)

Rate this post