Les insultes Dreyfus

Les perles : la justice

Me Fernand Labori, l’un des avocats du capitaine Dreyfus, s’en prit un jour audacieusement au représentant de l’accusation : « Monsieur l’avocat général, les insultes tombées du haut du siège du ministère public ne parviendront pas à s’élever jusqu’au banc où je plaide ! »

La ressemblance frappante

– Savez-vous, ma chère, qu’un monsieur m’a dit que je vous ressemblais ?
– Oh ! Le goujat, si je le rencontre, je le gifle !
– Ne vous inquiétez pas, c’est déjà fait.

Mais quel chameau !

Le président du tribunal à un prévenu :
– Cette dame a déposé plainte contre vous pour injures car vous l’avez appelée : « chameau ». Avez-vous quelque chose à dire ?
– Oui, monsieur le président. L’infraction existerait-elle si on appelait un chameau : « madame » ?
– Bien sûr que non puisqu’il s’agit d’un animal.
– Dans ces conditions : au revoir « madame », dit-il en s’adressant à la victime.

Le père du fils de pute

Une montagne de muscles entre dans un bar et commande un demi. Il regarde à la ronde et fixe son regard sur une table près de lui, où un type s’envoie un pastis.

Le balèze dit au gars en le regardant fixement :
– Fils de pute !

L’autre gars réagit immédiatement :
– Espèce d’enculé, je vais t’arranger la gueule moi…
Ce disant, le mec joint les actes à la parole… et se prend la branlée du siècle.

Heureux comme un pape, le balèze continue sa tournée des bistrots. Dans le bar suivant, même chose. Il avise un type et dit droit dans les yeux :
– Fils de pute !

L’autre sort le nez de son verre, regarde la montagne de muscles et dit :
– Papa ?

17 février 2019 – Ambiance morose, ambiance mots jaunes…

dessin d'actualité sur le mouvement des gilets jaunes et les violences verbales
17 février 2019 – Ambiance morose, ambiance mots jaunes…

Pancartes : « La France est une dictature » « … pas sûr… »
Gilet Jaune : « Connard !!! Trou de flashe-balle !! Sioniste, grosse merde !! On aura ta peau sale bourge !! »
(caricature de Gilet Jaune)