Le compas tout cassé

Les perles : les contrôleurs aériens

Tour de contrôle : « Mission 123, vous avez des problèmes ? »

Pilote : « Mmmouais, mon compas est en rade. »

Tour de contrôle : « À en juger par votre façon de voler, c’est tout votre tableau d’instruments qui doit être naze ! »

Rate this post

Le travers du musicien

– Hé ! Mais c’est Géraldine !
S’écrie une jeune femme en voyant sa copine de l’autre côté de la rue.

Et voilà deux jeunes femmes qui se rencontrent à nouveau après plusieurs mois passés sans se voir.
– Dis-moi, la dernière fois qu’on s’est vues, tu sortais avec un musicien… C’était un joueur de trombone à coulisse je crois… Vous êtes toujours ensemble ?
– Oh non, c’était un gentil garçon, mais à chaque fois que l’on s’embrassait, il voulait toujours me fourrer son poing dans le derrière.

Rate this post

Cette putain de flûte traversière

Deux vieux copains se rencontrent après de nombreuses années passées sans se voir.
– Tiens salut Robert, alors qu’est-ce que tu es devenu depuis l’école ?
– Oh, eh bien je suis joueur de flûte dans un orchestre philharmonique.
– Waow, pas possible !? Ça c’est un beau métier. Dis moi tu dois beaucoup voyager…
– Oui, c’est vrai, mais c’est pas toujours gratifiant. Je vais te raconter pourquoi : Le mois dernier, nous sommes allés jouer pour le Sultan de Brunei. Il adore la musique classique. On avait vraiment bien joué et à la fin du concert, il a dit à ses serviteurs « Que l’on remplisse de poudre d’or les instruments de musique de tous les musiciens ! »… Et les serviteurs remplirent d’or le tuba, le trombone… mais moi je joue de la p… de flûte traversière…

Il y a quinze jours, on jouait devant l’émir du Quatar. Lui aussi, il adore la musique classique, et à la fin du concert, il a dit à ses serviteurs « Que l’on remplisse les instruments de musiciens avec des pièces d’argent »… Et les serviteurs remplirent de pièces d’argent le tuba, le trombone… mais moi je joue de la p… de flûte traversière…

Et puis, la semaine dernière, on a joué à Cuba, devant Fidel Castro. Je ne sais pas si c’est parce qu’on a joué du Gerschwin ou parce qu’il était de mauvaise humeur, mais à la fin du concert, il s’est énervé et il a dit à ses gardes du corps : « Qu’on remplisse le fondement des musiciens avec leurs instruments ! » … Et le tuba était trop gros, le trombone était trop gros, tandis que moi, je joue de la p… de flûte traversière !

1 (20%) 1 vote

Le silencieux pour trompettes

C’est un gars qui rentre dans une boutique où l’on vend des instruments de musique. Il est à la recherche d’un silencieux pour sa trompette.

Le vendeur lui donne le prix de ce qu’il recherche, mais il s’avère que c’est beaucoup trop cher pour le musicien. Le gars quitte le magasin en râlant.

Quelques jours plus tard, le gars est de retour avec de l’argent.
– Je pensais que vous n’aviez pas assez d’argent pour vous payer ce silencieux ? Demande le vendeur.
– C’est vrai, bougonne le musicien, mais mes voisins se sont cotisés…

Rate this post