instituteurs

Le sommeil du fakir

Le fils d’un fakir, d’ordinaire très ponctuel, arrive en retard à l’école. L’instituteur étonné lui demande les raisons de ce retard :
– Je suis désolé, m’sieur, je me suis endormi sur un passage clouté.

Publicité

Toto et la question de confiance

La journée de cours se termine. Avant de quitter la classe, Toto s’approche de la maîtresse :
– Madame, madame, est-ce que vous pourriez me dire ce que j’ai appris aujourd’hui ? Y’a mon paternel qui me pose la question tous les soirs !