L’horrible métier du papa de Toto

Lors de la rentrée des classes, après les grandes vacances, l’instituteur demande aux élèves quels métiers exercent leurs parents.
– Mon papa il est agriculteur et ma maman, elle fait rien, répond Mélissa.
– Mais non Mélissa, ta maman ne fait pas rien : elle s’occupe de la maison et elle doit aider ton papa.
– Et toi Kévin ?
– Mon papa il est boucher et ma maman elle est bouchère.
– Très bien Kévin.
– À ton tour Toto.
– Mon papa, il est pianiste dans un bordel !

Stupéfait par cette réponse et n’ayant aucune envie d’expliquer aux autres élèves la signification de la phrase citée par Toto, le maître coupe court à la séance.

À la fin des cours, l’instituteur accompagne Toto à la sortie, et justement, c’est le papa de Toto qui vient rechercher son bambin. L’instit’ lui fait part de sa surprise et demande une explication au papa.

Le père lui répond :
– C’est qu’en fait, je suis avocat. Mais comment voulez-vous expliquer une chose pareille à un enfant de 7 ans ?

Rate this post

Toto et la masturbation

L’institutrice donne une leçon de français. Le sujet porte sur le nombre de syllabes dans les mots. Pour faire participer la classe, elle demande à chacun de citer des exemples de mots avec une puis deux syllabes.
– Prescilla, est-ce que tu connais des mots contenant deux syllabes ?
– « Lundi » répond la petite-fille.
– Très bien. Il y a effectivement deux syllabes, LUN… DI. Est-ce que quelqu’un connaît un mot contenant trois syllabes ?
– Moi madame, Mercredi ! Répond Tony.
– Mais oui Tony, c’est très bien, mercredi contient effectivement trois syllabes : MER… CRE… DI.

A ce moment là, Toto surexcité fait tout pour se faire interroger :
– Madame, madame, je connais un mot de quatre syllabes !
– Bon, allez, vas-y Toto… laisse tomber l’institutrice avec un peu d’appréhension.

Et Toto lance fièrement :
– « MAS… TUR… BA… TION ! »

Choquée, l’institutrice essaie de garder tout son sang-froid et répond :
– Waow Toto. Quatre syllabes ! On en a vraiment plein la bouche, n’est-ce pas ?
– Ah non Madame, vous pensez à une « pipe », mais ça, c’est seulement deux syllabes.

Rate this post

La beauté de l’art

La professeur de dessin apporte en classe une miniature de la Venus de Milo, et demande à la classe :
– Alors les enfants. Ceci est un vrai chef d’œuvre, mais je voudrais bien que vous me disiez ce que vous préférez dans cette statue. Commençons par toi Kévin :
– Le travail de l’artiste, répond Kévin.
– Très bien mon petit Kévin. Et toi Dylan ?
– Ses seins !
– DYLAN ! SORS DE LA CLASSE TOUT DE SUITE ET VA ATTENDRE DANS LE COULOIR ! Hurle la prof avec dégoût. Et toi Brandon ? Qu’est-ce qui te plaît le plus dans cette œuvre d’art ?
– C’est bon je sors, madame. Je sors…

Rate this post

Toto et le dieu romain

L’institutrice à ses élèves :
– Alors les enfants, qui peut me donner le nom d’un dieu romain ? La première de la classe :
– Moi madame : Vénus, déesse de la beauté.
– Bravo…

Le deuxième de la classe :
– Moi madame : Bacchus, dieu du vin.
– C’est très bien…

Alors Toto :
– Madame, il y a aussi Anus, dieu du vent…

Rate this post