Les blessures de l’accident

Le médecin-chef de l’hôpital examine un blessé en pitoyable état.
– Double fracture du fémur, annonce-t-il.
– Ça, c’est mon accident, dit le malheureux.
– Trois côtes cassées…
– C’est mon accident.
– Deux vertèbres brisées…
– Toujours mon accident.
– Et cet œil au beurre noir, je suppose qu’il a également été causé par votre accident ?
– Non, ça c’est l’infirmière, quand j’ai essayé de glisser une main sous sa jupe pour lui peloter les fesses.

dessin humoristique d'une drôle d'infirmière avec un énorme suppositoire
Les blessures de l’accident
Rate this post

L’amour avec une femme médecin

Comment savoir si vous faites l’amour avec une infirmière, une institutrice ou une femme médecin ?

– L’infirmière vous dit : « Allons allons, ça ne fera pas de mal du tout. »
– L’institutrice vous dit : « Il va falloir recommencer encore et encore jusqu’à ce que sachiez le faire parfaitement. »
– La médecin vous dit : « Ouvrez grande la bouche, tirez la langue et faites HMMMM… »

2 (40%) 1 vote

Le bizutage de l’infirmière

Dans un hôpital, une infirmière vient de débarquer, fraîchement sortie de l’école d’état.

Sa plastique plutôt réussie en fait vite le centre d’intérêt des mâles du lieu. En bon excités du cul, les internes décident de la bizuter un peu en lui faisant passer un test de connaissance.

Ils lui présentent une série d’objets en lui demandant de les identifier. Passent en revue bistouris, clamps et autres speculums. La fille répond calmement.

Ils lui montrent alors, avec des rires gras, un bandage pour les accouchées.
– Et ça, hein ? qu’est-ce que c’est ?

Elle les regarde froidement et laisse tomber :
– Ça ? Une bande de cons !

Rate this post

Le viagra à l’hôpital

Un monsieur rend visite à son papa âgé de 85 ans, à l’hôpital.
– Comment ça va, papa ? Demande-t-il.
– Bah, pas trop mal, répond le vieux monsieur. On s’occupe bien de moi ici.
– Et la nourriture, ça va ?
– Oh excellent ! Répond le vieillard.
– Et les soins ? On te soigne bien ? Renchérit le fils.
– Ça ne pourrait pas être mieux. Ces jeunes infirmières sont vraiment très gentilles.
– Et pour dormir ? Tu arrives à bien dormir ?
– Aucun problème… Je fais mes neuf heures par nuit. A dix heures, on m’apporte un bol de tisane et un comprimé de Viagra, et c’est bon. Je tombe comme une souche.

Le fils se demande si il a bien compris, et il va voir l’infirmière pour en avoir le cœur net :
– Infirmière, qu’est-ce que m’apprend mon père ? Vous lui donnez un comprimé de Viagra avant qu’il ne s’endorme ? Ça ne peut pas être vrai !
– Mais si, mais si. Votre papa vous a dit la vérité. Tous les soirs vers dix heures, on lui apporte une tisane et un comprimé de Viagra. Ça marche impeccablement bien : la tisane le fait dormir, et le Viagra l’empêche de rouler en bas du lit.

Rate this post