Le travail des réducteurs de têtes

Des réducteurs de têtes ont ouvert un stand au bord de la Transamazonienne. Sur leur étal, on peut voir :

Crâne d’autochtone – 10.000 reals
Crâne de touriste – 15.000 reals
Crâne de Reporter TV – 20.000 reals
Crâne de Diplomate – 50.000 reals
Crâne d’avocat – 100.000 reals

Un routier qui faisait un peu de lèche-vitrine s’enquiert du coût exorbitant de la réduction de tête d’avocat.

Le chasseur de tête lui répond :
« C’est pas parce que c’est difficile à trouver, mais il y a tellement de travail pour les nettoyer qu’on est obligé de les vendre plus cher. »