La bonne histoire d’Alphonse Allais

« Il faut être trois pour apprécier une bonne histoire. Un pour la raconter bien, un pour la goûter, et un pour ne pas la comprendre… Car le plaisir des deux premiers est doublé par l’incompréhension du troisième. »

Alphonse Allais