Comme une affaire de famille

C’est l’histoire d’un gars facilement influençable, qui à chaque fois qu’il croise un pote après le boulot ne peut s’empêcher de le suivre au café et ça se termine invariablement par un retour à la maison à moitié bourré sur le coup des 2 heures du mat, avec l’engueulade de bobonne en prime.

Un beau soir, il rencontre à nouveau un pote et les retrouvailles se terminent à 3 h du matin cette fois ! Un peu inquiet, le gars fait à son pote : « Purée cette fois ça passera pas !! Elle va me tuer !!! »

Son pote lui dit : « Mais tu sais pas y faire toi ! Moi je rentre sans faire de bruit pendant qu’elle dort, j’arrive dans le paddock en lui caressant les pieds et je remonte… Après ça j’lui fais le grand jeu ! »

Notre gars pense : « Engueulade pour engueulade, tant pis, je vais essayer. »

Alors il rentre chez lui sans faire de bruit, va dans son lit… il touche les pieds de sa femme dans le noir, il sent qu’elle réagit et il lui fait l’amour comme jamais il ne le lui avait fait !

La chose terminée, il va dans sa salle de bains faire un brin de toilette. À sa grande surprise il y trouve sa femme qui lui dit : « Chuuuuuuuut !!! Ne fais pas de bruit… Ta mère est malade, je l’ai couchée dans notre lit… »

La paternité du voisinage

Une mère et sa fille :
– Maman, depuis peu je sors avec le voisin…
– Mais il pourrait être ton père !
– L’âge n’a pas d’importance !
– Tu ne m’as pas comprise…

Le nouveau mec

Deux filles :
– Alors, ça se passe bien avec ton nouveau mec ?
– Super bien, je l’aime trop ! Il sera le père de mes enfants et de mes petits enfants !
– C’est sale…

Le tir au but de Diego Maradona

Les perles : le sport

« Arriver dans la surface et ne pas tirer au but, c’est comme danser avec sa sœur. »

(Diego Maradona, ancien joueur)

Embrasser son frère

Les perles : les célébrités

« Embrasser Ansel Elgort (qui interprète son frère dans ‘Divergente’ et son petit ami dans ‘Nos étoiles contraires’) n’était pas bizarre car je me suis toujours demandé ce que cela pouvait faire d’embrasser mon frère ! »

(Shailene Woodley, pour « The Hollywood Reporter » en mai 2014)