13 novembre 2018 – La surveillance des réseaux sociaux

Le fisc va surveiller le train de vie des français sur les réseaux sociaux.

dessin d'actualité humoristique sur la surveillance des réseaux sociaux par le fisc français
13 novembre 2018 – La surveillance des réseaux sociaux

Édouard Philippe est à l’ouest : « OKLM, dans l’avion… »
(caricature d’Édouard Philippe)

Macron assume

Toutes les hausses du carburant
J’assume
Les gens qui travaillent en roulant
J’assomme
Régler les problèmes en taxant
J’assure
Mais pour ces retraités croulants
J’essore
Duper ce peuple de sans dents
C’est mûr
Le pouvoir d’achat augmentant
C’est mort
Pour le bon peuple travaillant
C’est dur
Mais les financiers engraissants
Adorent

Lazzi

actualité sur Emmanuel Macron qui assume la hausse du prix des carburants
Macron assume

« Emmanuel Macron assume la hausse du prix des carburants. » (Source : Franceinfo)

6 novembre 2018 – L’écologie politique au fond du trou

dessin d'actualité humoristique d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe cherchant de nouveaux moyens de taxer les Français sur l'écologie
6 novembre 2018 – L’écologie politique au fond du trou

Édouard Philippe : « Ce nouveau dispositif pour taxer le méthane des français semble parfait… »
Emmanuel Macron : « Ne risque-t-on pas de perdre les électeurs de Castelnaudary, Édouard ? »
(caricature de Marianne, Édouard Philippe et Emmanuel Macron)

(C’est très bête mais cela me distrait considérablement…)

Se faire baiser par les impôts

Un contrôleur du fisc épouse une femme qui a déjà été mariée six fois. Au cours de la nuit de noce, la jeune épouse dit à son mari :
– Mon chéri, sois plus doux, s’il te plait. Je suis vierge.

Les bras en tombent à notre inspecteur :
– Hein, quoi ? Mais tu as déjà été mariée 6 fois.
– Ben oui ; Mon premier mari était psychiatre. Il ne faisait que parler de sexe. Mon deuxième mari était gynécologue. Il ne faisait qu’ausculter. Mon troisième était philatéliste et se contentait de lécher. Mon quatrième était manager des ventes : il disait qu’il connaissait le produit, mais ne savait pas comment l’utiliser. Le cinquième était fonctionnaire : lui disait qu’il savait ce qu’il fallait faire, mais que ce n’était pas de sa compétence. Et mon sixième mari, enfin, était électricien. Il disait que si tout fonctionne normalement, il vaut mieux ne toucher à rien. Alors, je t’ai épousé toi, un inspecteur des impôts, pour être certaine de me faire baiser à mort et de bien me faire enculer.

La bête des impôts

« Un fonctionnaire des finances est une bête de sommes. »

Frédéric Dard