Fantasme de gay

C’est l’été. Deux gays marchent sur la plage, main dans la main, lorsqu’ils croisent une superbe jeune fille blonde. Elle fait près d’un mètre quatre-vingts, avec des mensurations de mannequin, du genre 90-60-90. Son string minuscule permet à tous de contempler son corps hâlé « zéro défaut ».

Un des gays se tourne alors vers son copain et lui chuchote à l’oreille :
« Tu vois, c’est des femmes comme elle qui me font parfois regretter de ne pas être lesbienne ! »

Quand c’est pas ton jour…

C’est un gars du cru qui conduit sa camionnette sur une départementale lorsqu’il remarque un pauvre type ficelé tout nu à un arbre…

Le conducteur s’approche du pauvre gars et lui dit :
« Vin diou mon garçon, qu’est-ce qui s’est passé ici ? »

Le pauvre type répond en sanglotant :
« Je roulais sur cette route et je me suis arrêté pour prendre un auto-stoppeur. Au bout de 2 kilomètres, l’autostoppeur a sorti un pistolet de son sac, il m’a pris tout mon argent, mes vêtements, il m’a ficelé à cet arbre et s’est enfui avec ma voiture ! »

Le gars du cru semble songeur pendant un moment, puis il défait sa ceinture, baisse son pantalon et sort son « saucisson de campagne » en disant :
« Eh ben, on peut dire que c’est pas ton jour gamin ! »

Le métier de papa

C’est le premier jour de la rentrée des classes. La maîtresse s’adresse aux élèves :
– Vous allez me donner votre prénom, et me dire ce que votre papa fait comme métier. A toi.
– Je m’appelle Solange, et mon papa est cuisinier.
– Moi, c’est Yann, et mon papa est facteur.
– Moi c’est Sylvain, et mon papa, il est strip-teaseur dans une boîte de pédés…

Stupeur dans la classe ! Mais, la maîtresse passe rapidement à un autre sujet.

Évidemment, à la récréation, Sylvain n’arrête pas de se faire chambrer, et un de ses copains lui demande :
– C’est vraiment la vérité vraie ?
– Ton papa se fout à poil devant les pédés ?
– Non, il bosse chez Microsoft, mais j’avais trop honte de le dire…