Le patron pas vicelard

Une secrétaire sort furieuse du bureau de son patron et interpelle une de ses collègues :
– Figure-toi qu’il m’a demandé ce que je faisais ce soir…
– Et on devine la suite !
– Tu parles ! Quand je lui ai répondu : « Rien », il m’a donné deux rapports à taper.

La promotion canapé

Les perles : les réseaux sociaux

« J’en reviens pas qu’il ait osé me demander de lui faire ça, comme ça, dans son bureau, juste pour une minable augmentation ! »

(Sylvie)

Le malotru marseillais

Nous sommes à Marseille en plein mois d’août. Le bus est bondé, plein de touristes et de locaux.
Là, coincée parmi les autres passagers, une pin-up anglaise maquillée à outrance et habillée raz-la touffe attire l’attention d’un type du pays.

La moiteur de l’été aidant, le marseillais ne peut s’empêcher de masser le postérieur de la touriste d’outre-manche.

Tout d’un coup, celle-ci se retourne et flanque un soufflet magistral au tripoteur :
– Malotru ! (à prononcer avé l’accent anglais)

Et notre marseillais tout penaud :
– Ah pardon ! Je savais pas…

Un petit harceleur sexuel

Une jeune secrétaire est en train de faire des photocopies au bureau lorsqu’un de ses collègues de travail lui dit : « Hmmm, tes cheveux sentent drôlement bon ! »

Aussitôt, la secrétaire va voir son chef et se plaint auprès de lui d’avoir été victime de harcèlement sexuel !
– Comment ça ? demande le patron.
– Il m’a dit que mes cheveux sentaient drôlement bon…, répond la fille.
– Et alors ? s’étonne le chef, j’aurais plutôt pensé que c’était le genre de compliment qui vous aurait fait plaisir !
– Mais patron, reprend la fille, c’est un nain…

Féminisme

Les féministes maintenant
Ne cessent de dire « harcèlement »
Pour un mot pour un compliment
Je ne pense pas ça pertinent
J’ai horreur qu’on vous importune
Qu’on vous parle impudiquement
Mais je veux parler librement
Lors d’une rencontre opportune

Lazzi

copie d'écran d'actualité parlant de la différence entre drague et harcèlement
Féminisme

« Drague ou harcèlement ? Ce que les femmes considèrent comme « plutôt sympa » ou non. » (source : HuffingtonPost)