Ayez confiance…

Les hommes politiques parlent à leurs électeurs comme les hommes parlent aux femmes. Ils leur disent : « Faites-moi confiance, et vous verrez que tout ira pour le mieux avec moi ».

Et qu’est-ce qui se passe ? Neuf mois plus tard, vous êtes dans la merde !

La grossesse accidentelle

Les perles : les assurances

« Enceinte de six mois à la suite d’un incompréhensible concours de circonstances sur lequel je ne m’étendrai pas, vous voudrez bien me faire connaître s’il s’agit d’une maladie ou d’un accident. »

Le père putatif

Lors d’une consultation, un gynécologue demande à la jeune femme qui en est à son huitième mois de grossesse :
– Au fait, est-ce que le père de votre enfant assistera à l’accouchement ?
– Je ne crois pas… Lui et mon mari ne peuvent pas se voir…

Le temps des assurances

Les perles : les assurances

« Je vous ai déclaré ce sinistre il y a dix mois. Depuis, j’ai eu le temps de faire un enfant alors que vous n’avez pas eu le temps de faire un chèque. »

La bonne nouvelle de l’avocat

Lorsqu’ils durent employer une secrétaire, les deux jeunes associés de ce cabinet d’avocat ne purent pas résister à s’attacher les services de cette belle jeune fille qui était aussi sexy qu’une actrice porno.
Malgré la promesse qu’ils s’étaient faites l’un à l’autre de ne rien tenter pour la mettre dans leur lit, ce qui devait arriver arriva et la jeune secrétaire finit par tâter des draps de soie de ses deux employeurs.

Mais le bon temps ne dure qu’un temps, et un beau jour, leur secrétaire leur annonça en rougissant qu’elle était enceinte, et que c’était forcément l’un de ses deux patrons qui était responsable de la grossesse.

Peu enclins à prendre leur responsabilité de père, les deux avocats décidèrent de payer à la secrétaire un congé de grossesse sur la Côte d’Azur.

Cinq mois plus tard, sans nouvelle de l’employée, un des avocats se décide à faire le voyage jusqu’à Nice. Le soir même, il téléphone à son associé qui est resté dans le bureau parisien :
– Alors, demande l’autre pour avoir des nouvelles, raconte, elle a accouché ?
– Oui, elle a accouché, répond le premier d’une voix enjouée, mais j’ai quand même à te faire part d’une bonne et d’une mauvaise nouvelle.
– Aïe aïe aïe, commence par la bonne ! lui répond son comparse.
– Eh bien, la bonne nouvelle, c’est qu’elle a eu des jumeaux et qu’elle va bien.
– Formidable, répond l’autre. Et la mauvaise nouvelle ?
– La mauvaise nouvelle, c’est que le mien est mort…