Grèce

La complexité des vacances

De retour de Grèce, un type raconte ses vacances à son collègue :
– C’était super… Le Parthénon, les îles, l’Acropole…
– Et alors, avec les Hellènes, ça a marché ?
– Heu… non, j’en ai pas vus !

En rentrant chez lui, il regarde dans le dictionnaire à « Hellènes » et se dit : flûte ! Je suis trop bête… ce sont les Grecques. Forcément que j’en ai vus !

L’année suivante, notre bonhomme part en vacances en Suisse. A son retour au bureau il raconte à son ami :
– Ah ! la Suisse. Les montagnes, les chocolats…
– Et alors, avec les Helvètes, ça a marché ?
– Heu… non, j’en ai pas vus !

Le soir, il consulte le dico et soupire : je suis aussi bête que l’an dernier, ce sont les Suisses et je n’ai vu que ça !

Les vacances suivantes, il part pour l’Égypte. A peine revenu au bureau, son copain lui demande :
– Alors, l’Égypte et les pyramides ?
– Pfff… les pyramides, toutes des garces !

Publicité

Le choix de Socrate

Les perles : le Baccalauréat 2017

« Socrate est un bon exemple de choix car il aurait pu aller se cacher dans les milliers d’îles grecques, surtout qu’à l’époque elles n’étaient pas envahies par les touristes, mais il a choisi la ciguë. »