gravure

La marge du faux-monnayeur

Le président du tribunal demande au faux monnayeur qui comparait devant lui :
– D’où vous est venue l’idée saugrenue de graver et de mettre en circulation des billets de 65 euros ?
– J’avais bien commencé par reproduire scrupuleusement le billet de 50 euros mais, compte tenu du prix du papier, de l’encre et de ce que me réclamaient mes distributeurs, à chaque billet imprimé, j’en étais de cinq euros de ma poche

Les dangers de la canicule

Les rues ne sont plus sûres pour les personnes âgées, et les gens portent plainte pour n’importe quoi… Du coup, j’ai fait graver « ikule » sur mon bâton de marche… Et maintenant, j’attends que quelqu’un vienne se plaindre d’avoir pris un coup de canne « ikule »…