gorilles

Mon papa le gorille

En rentrant du travail le soir à la maison, le jeune papa est accueilli par son épouse, radieuse :
– Mon chéri, c’est formidable ! Notre bébé a dit son premier mot…
– Ah oui ? Répond le mari. C’est super ! Qu’est-ce qu’il a dit ?
– Ah, là tu vas être content : il a dit « PAPA ».
– C’est pas vrai ? Qu’il est mignon ce petit bout d’chou ; et ça s’est passé quand ?
– Tout à l’heure, au zoo, devant la cage du gorille…

Combien pour sauter la gorille ?

L’histoire se passe dans un zoo qui vient de faire l’achat d’un superbe gorille. Quelques semaines après son arrivée, le gorille, qui est une femelle, montre des signes d’agitation. Le vétérinaire du zoo, consulté pour l’occasion, dit que la gorille est en chaleurs et que le mieux serait de lui trouver un mâle rapidement sinon l’animal risque bien de devenir agressif. Le directeur se trouve bien embêté car aucun mâle de gorille n’est disponible dans les autres zoos. Tout le monde est à la recherche d’une solution de remplacement, lorsqu’un des gardiens a une idée : Robert, un des gars assurant l’entretien des cages, plutôt simple d’esprit, a toujours eu la réputation auprès des autres employés d’être une sorte de satyre sexuel à la libido exacerbée… En clair, il sauterait bien sur tout ce qui bouge.

N’ayant rien à perdre, et surtout, aucun scrupule, le directeur appelle l’employé en question dans son bureau et lui propose le marché :
– Mon cher Robert, le zoo a besoin de vous. Nous avons depuis peu une femelle gorille, et il se trouve qu’elle est en chaleurs. Nous avons bien cherché un gorille mâle, mais aucun n’est disponible, or, il est absolument indispensable qu’elle soit saillie pendant ses chaleurs. Aussi, je n’irai pas par quatre chemins : seriez-vous intéressé pour faire l’amour à cette femelle pour 1000 euros ?

Robert semble réfléchir, puis il répond :
– Ça se pourrait que ça m’intéresse, mais je vais d’abord y réfléchir. Je vous dirai quoi demain.

Le lendemain, Robert annonce au directeur qu’il accepte son offre, mais à trois conditions :
– Premièrement, je ne veux pas avoir à l’embrasser. Deuxièmement, je ne veux pas entendre parler de la descendance qui pourrait découler de cette union…
– Et quelle est la troisième condition ? Demande le directeur.
– Eh bien, il faut que vous me donniez encore une semaine pour réunir les mille euros…

Publicité

Le mime, le gorille et le lion

C’est un mime de la rue qui est décidé à se faire un peu d’argent.

Cette fois-ci, il passe l’après-midi au zoo et commence à faire son intéressant, devant les ours. Très vite, un attroupement se fait autour de lui, et tout de suite après, le gardien de zoo surgit, l’attrape par le col et l’emmène dans son bureau. Le gardien lui explique qu’il n’a pas le droit de faire le zouave dans l’enceinte du zoo. Le mime lui répond que les temps sont durs, et qu’il faut le laisser gagner un peu d’argent.

Le gardien, qui n’est pas un monstre, lui explique alors que si il cherche à se faire un peu d’argent, il peut lui proposer de remplacer le gorille, mort récemment, et qui était l’animal le plus apprécié du zoo.
Le gardien lui dit qu’il n’aura qu’à endosser l’habit de gorille et faire le gorille du mieux qu’il peut jusqu’à ce qu’un nouveau vrai gorille ne le remplace.

Naturellement, le mime accepte.

Le lendemain matin, le mime endosse son costume et entre dans la cage avant que les visiteurs n’arrivent. Finalement, il trouve son nouveau travail très intéressant : Il peut dormir quand il veut, et même continuer à divertir le public. En fait, il réussit même à passionner les foules plus encore que lorsqu’il faisait le mime.

A tel point qu’il se décide un jour à faire de l’improvisation de gorille: Il s’évade de sa cage, il grimpe en haut de la fosse au lion, et là il le nargue en courant en tous sens, et en lui faisant des grimaces. Evidemment, le lion est furieux et tourne comme un fou dans sa fosse.

La foule est aux anges et applaudit à tout rompre !

Le soir, le gardien de zoo va voir le mime et lui promet une augmentation si il est capable de contenter le public de la même manière tous les jours.

Le lendemain, le mime recommence son numéro au dessus de la fosse du lion, mais… il perd l’équilibre et tombe !

Complètement terrifié, le mime-gorille se met à courir pour échapper au lion et se met à crier : « A L’AIDE AIDEZ-MOI ! » au moment où il se retrouve face au lion dans un coin de la fosse.

Alors le lion le fixe droit dans les yeux et lui dit :
« Tais-toi donc idiot ! Tu veux qu’on se fasse virer tous les deux ? »

Le gorille de la blonde

Deux blondes discutent :
– Alors, cette expédition ?
– Il m’est arrivé un truc incroyable ! Un jour, il y a un gorille qui a surgi de la jungle et qui m’a emmenée avec lui. J’ai cru qu’il allait me dévorer toute crue, et je me suis évanouie. A mon réveil, il avait arraché mes vêtements. Il m’a alors fait l’amour 19 fois de suite, et ça pendant, snif, vingt jours, et puis mes amis m’ont retrouvée, snif… – Oui, mais ne pleure plus, c’est fini tout ça…
– Ben justement, c’est pour ça que je pleure !

Le camion de grenouilles

Ce sont deux camionneurs qui vont à Anvers et qui se rencontrent dans une aire de repos sur l’autoroute. Un des camionneurs a des problèmes de moteur à son camion. Voyant qu’ils vont au même endroit (au Zoo en fait), ils décident de mettre leurs chargements dans le même camion et de faire la route ensemble … L’un a un gorille et l’autre des grenouilles …

Quelques kilomètres plus loin, ils voient une jolie minette qui fait du stop, ils s’arrêtent et lui demandent :
« Tu montes, mais il faut être très gentille avec nous ! », mais celle-ci ne parle pas un mot de français, alors ils lui disent :
« FUCK or WALK ? », et la minette répond : « FUCK ».

Alors ils la prennent (dans tous les sens du terme) puis la déposent quelques kilomètres plus loin une fois qu’ils en ont bien profité …

Après quelques nouveaux autres kilomètres, une voiture de police les poursuit, les arrête, puis un flic arrive avec un seau plein de grenouilles en leur demandant :
« C’est quoi ce bordel, vous laissez plein de grenouilles sur la route ! »

Alors ils descendent et ouvre la porte arrière du camion, et là ils voient le gorille assis en tailleur avec une grenouille dans la main lui faisant :
« Fuck or Walk »,

Et la grenouille répond : « WHOACK ! »,
et le gorille balance la grenouille sur la route !