La coquetterie n’a pas d’âge

Trois dames de la plus haute société britannique sont en train de prendre le thé dans un jardin en Afrique équatoriale. Soudain, un gorille sort d’un buisson, s’empare d’une des ladies et disparaît avec elle. Les deux autres ont un petit moment de gêne, puis continuant à tourner leur thé avec une petite cuillère, l’une dit à l’autre :
– Je ne sais pas si vous êtes de mon avis, mais je ne vois vraiment pas ce qu’il lui trouve.

J’ai presque failli avoir pu

– L’autre soir, raconte un petit homme chétif à un collègue de travail, je rentre chez moi plus tôt que prévu, je trouve ma femme avec une espèce de gorille, haut de deux mètres. La brute totale ! Oh, je vous jure que si on ne m’avait pas retenu, je l’aurais mis en bouillie, je l’aurais pulvérisé, réduit en poussière, anéanti, si on ne m’avait pas retenu !
– Et alors, demande son camarade, qui est-ce qui vous a retenu ?
– Mais lui, bien sûr !

Question de priorité

En pleine jungle, un explorateur anglais et sa femme sont au bivouac lorsque surgit un énorme gorille. L’animal s’empare de la bouteille de whisky puis met sous son bras la dame et s’enfuit vers les feuillages. Aussitôt, l’Anglais prend son fusil, met l’animal en joue et au moment de tirer, s’arrête en disant :
– My God… Je risque de toucher la bouteille de whisky !

21 septembre 2018 – Gare au gorille !!!

Benalla n’a jamais été le garde du corps d’Emmanuel Macron.

dessin d'actualité humoristique sur l’affaire Alexandre Benalla
21 septembre 2018 – Gare au gorille !!!

Alexandre Benalla : « Juste un simple collaborateur. »
(caricature d’Alexandre Benalla)

Le singe de l’entreprise

L’employé entre dans le bureau de son directeur après y avoir été invité et déclare :
– Monsieur le directeur, je donne ma démission. Je suis obligé de quitter votre entreprise. Je vous en donne les raisons : à cause de mon physique ; toute la journée, pendant le travail, mes collègues me traitent de singe, chimpanzé, gorille, etc… Ce n’est plus supportable !
– Écoutez, lui dit le directeur, nous allons arranger ça. Vous avez des compétences, vous êtes consciencieux, je tiens à vous garder, mais je vais vous changer de section. Tenez approchez-vous.

Tous deux s’arrêtent devant un immense planning.
– Alors, dit le directeur, quelle branche aimeriez-vous ?

Et l’autre, douloureux :
– Vous aussi.