La belle-mère du golfeur

Un joueur de golf dit à son caddy :
– Ma belle-mère se trouve là-bas, à deux cents mètres… Il faut absolument que je réussisse mon coup !
– C’est de la folie, Monsieur ! A une telle distance, vous êtes sûr de la manquer !

Le démon du golf

C’est un gars sur un parcours de golf. Au quatrième trou il se retrouve un peu à l’écart des amis avec lesquels il joue, et il se retrouve abordé par un représentant du démon… Le petit Satan lui dit :
– Hé dis donc, ça te dirait de faire un trou en un, là maintenant, tout de suite ?
– Contre quoi ? Demande le joueur suspicieux.
– Eh bien disons que ça te coûterait 5 années de vie sexuelle, répond l’envoyé du diable.
– Hmmm… c’est d’accord, répond l’homme.
Et devant ses amis ébahis, il fait un superbe trou en un !

Au trou suivant, le petit démon vient à nouveau le relancer :
– Qu’est-ce que tu dirais de faire à nouveau un trou en un, là maintenant tout de suite ? Ça t’en ferait deux consécutivement, et ça n’a été réussi que 5 fois dans toute l’histoire du golf !
– Contre quoi cette fois ? demande le golfeur.
– Cette fois-ci, ça va raccourcir ta vie sexuelle de 20 années, répond le diablotin.
– J’accepte encore, répond le gars.
Et devant ses potes ébahis, il réalise son deuxième trou en un consécutivement sur le même parcours !

Alors le gars demande au petit démon :
– Si je veux faire un troisième trou en un coup, combien ça va me coûter ?
– Ben toute ta vie sexuelle. Tu ne pourras plus toucher une personne du sexe opposé jusqu’à ta mort. Si tu tentais de le faire malgré tout, tu attraperais immédiatement des nausées, de la diarrhée et de l’urticaire…
– Alors c’est d’accord ! dit le gars. Fais-moi réaliser un troisième trou en un maintenant.

Et c’est comme ça que le Père Nicieux, curé de la petite église à côté du terrain de golf, entra dans le livre Guinness des Records !

Un très mauvais golfeur

C’est l’histoire d’un golfeur si mauvais qu’il ratait tous ses coups et mettait un temps infini à jouer.

Aux alentours du dixième trou, le caddy, excédé par tant de maladresses laisse échapper une remarque :
« C’est pas possible d’être aussi mauvais ! ».

Le joueur vexé lui répond aussitôt :
« Attendez un peu qu’on arrive au clubhouse et je vous ferai virer ! »

Et le caddy :
« Bah, je ne m’en fais pas : d’ici à ce qu’on parvienne au clubhouse, j’aurai terminé mes études et j’aurai un vrai boulot ! »