Une police si attentionnée

Après avoir rangé dans le garage la voiture familiale sévèrement écornée, une femme raconte son aventure à son mari :
– Oh ! Tu ne peux pas savoir, lui dit-elle, ce que les agents de police sont « chou » dans cette commune. Celui qui est venu aider le dépanneur à dégager la voiture m’a demandé, avec une gentillesse incroyable, si, la prochaine fois que je me mettrai au volant, je désire que le maire fasse procéder, la veille, à l’enlèvement de tous les lampadaires.

Divorcer d’un mari trop gentil

– Ma fille veut divorcer dit une dame à un avocat.
– Pour quel motif ?
– Son mari est vraiment trop gentil. L’avocat la regarde, très étonné :
– Elle veut divorcer parce que son mari est trop gentil ?
– Oui. Enfin, réfléchissez : vous croyez que c’est agréable, pour une femme, de vivre avec un homme si parfait qu’elle n’a même pas envie de le tromper ?

Mémé a perdu sa boulette

Dans un train, une mémé tremblotante ânonne :
– J’ai perdu ma boulette…J’ai perdu ma boulette…J’ai perdu ma boulette…

Dans le compartiment, les mecs se disent « Tiens, v’la une mémé qu’a perdu sa boulette. »

– J’ai perdu ma boulette…J’ai perdu ma boulette… Les mecs se disent « Bon ça va, on a compris, la mémé elle a perdu sa boulette… pfff… on va pas passer la nuit la dessus. »
– J’ai perdu ma boulette…J’ai perdu ma boulette…

Les mecs sont excédés. Il y en a un qui se dévoue :
– Ne vous inquiétez pas mémé, on va la chercher votre boulette.
– J’ai perdu ma boulette…

Les mecs sont tous à 4 pattes à chercher sous les sièges.
– J’ai perdu ma bou…

Là, ras-le-bol, un mecs se lève et dit :
– Mémé, on la retrouve pas votre boulette, on la retrouve pas !

Et la mémé, mettant les doigts dans son nez :
– Ça fait rien, j’vais en r’faire une autre.

Dessin d'une grand-mère qui se cure le nez
Mémé a perdu sa boulette