Le plombier idéal

– C’est horrible, quand je vais dîner chez ma belle-mère, je dois mettre une salopette et passer toute la soirée dans la salle de bains.
– Elle est si horrible avec vous ?
– Non, c’est ma femme. Elle a tellement honte de m’avoir épousé qu’elle me présente à chaque fois comme le plombier venu s’occuper des fuites !

Le sauvetage de la belle-mère

Une belle-mère décide de savoir si ses trois gendres l’aiment ou au moins l’apprécient….

Le lendemain en se promenant au bord du fleuve avec son premier gendre, elle glisse dans l’eau et commence à se noyer. Le gendre sans hésitation plonge et sauve sa belle-mère de la noyade.

Le lendemain, devant chez lui il trouve une Smart neuve avec un mot : « Merci, de la part de ta belle-mère qui t’aime. »

Elle entreprend le même scénario avec son deuxième gendre et là, même réaction, le gendre saute et la sauve.

Le lendemain, devant chez lui il trouve une Smart neuve avec un mot : « Merci, de la part de ta belle-mère qui t’aime. »

Même scénario avec le troisième gendre, elle glisse dans l’eau et commence à se noyer et lui regarde sa belle-mère se noyer en se disant :
– Depuis le temps que j’attends ça !

Le lendemain il voit une Porsche devant chez lui avec un petit mot dessus : « Merci de la part de ton beau-père qui t’aime… »

L’accident catastrophique

Quelle est la différence entre un accident et une catastrophe ?

Si ta belle-mère se noie : c’est un accident. Si tu la sauve : c’est une catastrophe.

Le hoquet familial

C’est un gars qui n’arrête pas de fixer sa belle-mère. La belle-mère dit :
– Pourquoi tu me regardes comme ça ?
– En fait, j’ai le hoquet.
– Et alors ?
– Bah… J’essaye de me faire peur…

Les souffrances rêvées

« Je connais une belle-mère qui se couche avec ses lunettes pour mieux voir souffrir son gendre dans ses rêves. »

Ernest Coquelin