Le tuyau crevé

Les perles : la police

Une patrouille intervient au domicile d’un simple d’esprit qui déclare que des gaz ont été répandus chez lui et que sa fille a été pulvérisée en passant par la machine à laver. Puis l’individu change de version : selon lui, sa fille est coincée et étouffée dans le tuyau du tout-à-l’égout.

L’alerte aux pieds

Les perles : la police

Dans un immeuble de Fère-en-Tardenois (Aisne), un voisin détecte une odeur forte provenant de l’appartement de M. X. dont la porte est restée entrouverte. Il prévient immédiatement le centre de traitement des appels du service départemental d’incendie et de secours qui en informe le COG (Centre d’Opération de la Gendarmerie) de Laon (Aisne). Les militaires de la brigade locale et les services du Gaz de France sont dépêchés sur place. A 8h00, le COG reçoit le compte rendu suivant :
« Après vérifications, il s’avère que cette odeur nauséabonde provenait d’une paire de souliers appartenant à M. X. qui avait omis par ailleurs de fermer la porte de son appartement. Aucune fuite de gaz n’a été constatée. Le propriétaire des souliers suspects a été invité à fermer sa porte et… à ouvrir largement toutes ses fenêtres afin d’éviter toute asphyxie. »

L’asphyxie alimentaire

Le 25 mars 1996, un homme fut retrouvé mort dans son lit sans cause apparente. Les policiers constatèrent un taux élevé de gaz méthane dans son sang et dans sa chambre, qui était sans ventilation. Ils supposèrent que celui-ci résultait de son alimentation, composée exclusivement de choux et de flageolets. Trois personnes qui se portèrent à son secours tombèrent malades et l’état de l’un d’eux nécessita une hospitalisation.

Le pet amoureux

Une fille, un gars pendant l’amour :
– Non mais j’y crois pas, tu as pété ?
– J’ai pas pété… C’est juste que mon cul t’aime tellement qu’il t’a soufflé un baiser.

Le poids d’un pet

C’est la sombre histoire d’un gars fin saoul dans un bar. En bredouillant, il demande à son compagnon de beuverie :
– Eh ! À ton avis, combien ça pèse un pet ?
– Qu’est-ce que tu racontes ? Un pet ne pèse rien : c’est un gaz !
– Merde, alors je crois que j’ai chié dans mon froc…