Le rêve prémonitoire

Un patron d’usine embauche un veilleur de nuit. Un matin, le vigile lui annonce que l’avion qu’il doit prendre va s’écraser. Le chef d’entreprise, superstitieux, renonce à son voyage. Après le crash, le patron convoque son employé :
– Comment avez-vous su pour l’avion ?
– J’avais fait un rêve prémonitoire pendant la nuit.
– Merci de m’avoir sauvé la vie, mais vous êtes renvoyé !
– Pourquoi ?
– A ce que je sache, un veilleur de nuit, ça ne dort pas !

Le blues du pénitencier

Au pénitencier, le directeur convoque un gardien.
– Qu’est-ce qui vous fait penser que le détenu de la cellule 43 prépare une évasion ?
– C’est qu’il a demandé à la cantine qu’on lui prépare an panier pique-nique pour mercredi !

Le langage des animaux

Quelqu’un au Zoo a malencontreusement laissé la porte de la cage des serpents ouverte. Naturellement, les serpents se sont fait la malle et sont partis dans tous les coins du zoo. Ça siffle dans tous les fourrés.

Deux gardiens arrivent en courant et paniquent quand ils voient la situation.
– Vite, vite, il faut trouver un avocat !
– Pourquoi ? demande l’autre, ce n’est pas toi qui a laissé la porte ouverte. Tu n’es pas responsable, donc tu n’as rien à craindre.
– Mais non, l’avocat, ce n’est pas pour moi, c’est pour les serpents : il nous faut quelqu’un qui comprenne leur langage !

Sortir un jour de prison

Un bandit, qui vient de purger sa peine, franchit le seuil de l’établissement pénitentiaire et console le gardien en larmes qui l’accompagne :
– Allons, allons, mon pauvre vieux, ne vous désolez pas comme ça ! Vous aussi, vous en sortirez, un jour, quand vous aurez la retraite, dans… vingt-sept ans !