Les saints infernaux

C’est l’histoire de deux gars vraiment toxiques. De vrais pestes qui ne pensent qu’à faire des ennuis aux autres habitants du village !

Mais par contre, ils vont à la messe tous les dimanches et ne sont pas radins quand vient l’heure de la quête car ils espèrent ainsi se racheter de tous leurs pêchés contre leurs concitoyens.

Un beau jour, un des deux frères vient à mourir. La veille des funérailles, le frère resté vivant vient voir le curé et lui dit :
– Je vais vous faire un chèque d’un beau montant qui vous permettra de finir la réfection du clocher… Mais il y a une condition : Pendant l’office, il vous faudra dire que mon frère « était un saint ».

Le curé lui dit que c’est d’accord, et il part encaisser le chèque le jour même.

Le lendemain, au cours de la cérémonie, le curé fait l’éloge funèbre et commence par ces mots :
« Cet homme était habité par le diable. Il trompait sa femme, on l’a soupçonné d’avoir allumé plusieurs incendies dans le village, il était violent… »

Et le laïus continue quelques minutes, jusqu’à ce que le curé conclut :
« …Mais comparé à son frère, cet homme était un saint ! »

Rate this post

Liberté d’expression

Je veux rire des religions
Je veux donner mon opinion
Avec humour, avec passion
Sans devoir subir de pressions
De tous les cons, les Cro-Magnons
Qui se disent frères ou compagnons
Et sans devoir faire attention
C’est la liberté d’expression

Lazzi

copie d'écran de l'observatoire du journalisme dénonçant les atteintes à la liberté d'expression par l'intimidation
Liberté d’expression

« Les actions en justice : fin de la liberté d’expression par l’intimidation. » (source : Observatoire du Jounalisme)

Rate this post

Paix à son âme

Jim rentre chez lui, là il voit son frère Pat en larme :
– Mais qu’est ce qui t’arrive Pat ?
– Snif…. dhgfdjhg (murmure incompréhensible) est mort.
– Qu’est-ce que tu dis ? Quelqu’un est mort ?
– Oui. (Snif)
– Qui donc ?
– Tata…tata…tata (Snif)…tata…
– Tata Paulette ?
– Non. Tata…tata…tata.. tata…
– Tata Micheline ?
– Non, tata…tata (Snif)…tata…tata (Snif bis)…tata
– Tata Marie ?
– Non, tata…tata…le tamagochi est mort !

Rate this post