La bourse ou l’assurance vie

Sa journée de travail terminée, cet homme rentre chez lui. Sa femme l’attend sur le pas de la porte.
– Ta santé ne cesse de me causer des soucis. Il faut faire quelque chose, et j’ai agi à ta place. Rentre dans le salon, un monsieur t’y attend.
– Tu as fait venir le médecin ?
– Pas du tout. C’est un inspecteur d’une compagnie d’assurances sur la vie.

Les coutumes parisiennes

Les perles : la justice

Le premier adjoint UDF de Tiberi, Jacques Dominati, mis en examen pour cause de faux électeurs, explique doctement qu’« à Paris, c’est une coutume d’inscrire des amis politiques sur les listes électorales ». Quel juge oserait remettre en question ces généreuses pratiques coutumières ?

La chasse au Sirven

Les perles : la justice

La chasse au Sirven est fermée. Après trois ans de cavale, le numéro deux d’Elf est interpellé aux Philippines. Homme d’influence et de pouvoir, celui dont la menace favorite était : « La vie est courte. Et un accident est si vite arrivé… » donne des sueurs froides à ses co-mis en examen : « Je les tiens tous. Je peux faire sauter vingt fois la République ! »

La repentance générale

Les perles : la justice

Philippe Séguin suggère ce qu’il appelle un « acte de repentance générale » sur le financement occulte des partis. Vont-ils nous refaire le coup de l’amnistie, se demandent les Français ? On croyait pourtant que l’affaire Urba avait servi de leçon.

Turpitudes posthumes

Les perles : la justice

Un mort qui se met à table : c’est la dernière singularité judiciaire. Nom : Jean-Claude Méry. Signe particulier : ex-financier du RPR. L’homme par qui le scandale est arrivé. Le tourmenteur des politiques assoupis dans les turpitudes passées. Avant de mourir en 1999, Méry a enregistré en 1996 une vidéo pédago. L’art de truquer les marchés publics des HLM et des lycées parisiens en quatre-vingt-dix minutes. Meilleure vente posthume dans la catégorie « Affaire d’État ».