fou

La poule du psychiatre

La secrétaire au psychiatre :
– Docteur, le malade qui se prend pour une poule est revenu.
– Je lui ai pourtant dit que je ne voulais plus le voir, il est guéri.
– Ah bon ? Pour vous remercier, il vous a apporté une douzaine d’œufs.

L’amour rend fou dingue

Le directeur d’un hôpital psychiatrique fait visiter son établissement à un ami.
– Celui-ci, dit-il, est un pauvre diable qui a perdu la raison parce que sa fiancée l’a abandonné pour en épouser un autre.
– Il a l’air calme. Et celui-là, à côté de lui, qui paraît totalement fou furieux ?
– Celui-là, c’est l’autre.

Publicité

Quelle truffe !

Après des années d’enfermement, un malade, qui se prenait pour un chien est convoqué par le patron du service :
– Mon ami, j’ai une bonne nouvelle pour vous : vous allez pouvoir sortir. Votre dernier test est formel, vous êtes guéri !
– Je le savais, docteur, touchez mon nez, il est tout froid.

Logique psychiatrique

À l’hôpital psychiatrique, c’est l’heure de la promenade et les internés bavardent entre eux.
– Oh, tu n’as pas l’air en forme, aujourd’hui. Tu as mauvaise mine.
– Ne m’en parle pas ! Je ne ferme plus l’œil depuis plusieurs nuits.
– Mais pourquoi ?
– Parce que je ronfle et que mes ronflements m’empêchent de dormir.
– Tu n’as qu’à faire comme moi. Va dormir dans la chambre d’à côté.