L’amour et la Folie

La Folie décida d’inviter ses amis pour prendre un café chez elle. Tous les invités y allèrent. Après le café la Folie proposa :
– On joue à cache-cache ?
– Cache-cache ? C’est quoi, ça ? demanda la Curiosité.
– Cache-cache est un jeu. Je compte jusqu’à cent et vous vous cachez. Quand j’ai fini de compter je cherche, et le premier que je trouve sera le prochain à compter.

Tous acceptèrent, sauf la Peur et la Paresse.
1, 2,3,… – la Folie commença à compter.

L’Empressement se cacha le premier, n’importe où.

La Timidité, timide comme toujours, se cacha dans une touffe d’arbre.

La Joie courut au milieu du jardin.

La Tristesse commença à pleurer, car elle ne trouvait pas d’endroit approprié pour se cacher.

L’Envie accompagna le Triomphe et se cacha près de lui derrière un rocher.

La Folie continuait de compter tandis que ses amis se cachaient.

Le Désespoir était désespéré en voyant que la Folie était déjà à 99.

« CENT ! » cria la Folie. « Je vais commencer à chercher… »

La première à être trouvée fut la Curiosité, car elle n’avait pu s’empêcher de sortir de sa cachette pour voir qui serait le premier découvert.

En regardant sur le côté, la Folie vit le Doute au-dessus d’une clôture ne sachant pas de quel côté il serait mieux caché.

Et ainsi de suite, elle découvrit la Joie, la Tristesse, la Timidité…

Quand ils étaient tous réunis, la Curiosité demanda :
– Où est l’Amour ?

Personne ne l’avait vu. La Folie commença à le chercher. Elle chercha au-dessus d’une montagne, dans les rivières au pied des rochers. Mais elle ne trouvait pas l’Amour.

Cherchant de tous côtés, la Folie vit un rosier, pris un bout de bois et commença à chercher parmi les branches, lorsque soudain elle entendit un cri.

C’était l’Amour, qui criait parce que des épines lui avait crevé les yeux.

La Folie ne savait pas quoi faire. Elle s’excusa, implora l’Amour pour avoir son pardon et alla jusqu’à lui promettre de le suivre pour toujours.

L’Amour accepta les excuses.

Aujourd’hui, l’Amour est aveugle et la Folie l’accompagne toujours.

Rate this post

La paranoïa de Jean-Claude Van Damme

Les perles : les célébrités

« Selon les statistiques, il y a une personne sur cinq qui est déséquilibrée. S’il y a quatre personnes autour de toi et qu’elles te semblent normales, c’est pas bon ! »

Jean-Claude Van Damme

Rate this post

L’avocat perché de Jawad Bendaoud

Les perles : Jawad Bendaoud

A un avocat qui l’interroge :
« Vous cherchez quoi ? On a l’impression que vous êtes perché sur un arbre et qu’on va avoir du mal à vous faire redescendre. On dirait que vous êtes atteint psychologiquement. »

(Jawad Bendaoud, alias Le logeur de Daesh, alias Century 21, alias Stéphane Plaza, lors de son procès en janvier 2018)

Rate this post

Une noyade par pendaison

Robert et Sébastien sont deux malades mentaux qui résident dans un hôpital psychiatrique. Un beau jour où ils passaient près de la piscine de l’hôpital, Robert plonge soudainement à l’eau et coule à pic.

Sébastien saute à son tour et va chercher Robert au fond pour le ramener à la surface.

Quand le directeur de l’hôpital a appris l’acte héroïque de Sébastien, il a immédiatement ordonné de le laisser sortir de l’hôpital parce qu’il le jugeait être mentalement stable à cause de cet acte de bravoure.

Le Directeur va rencontrer Sébastien pour lui apprendre la nouvelle, il lui dit :
« Sébastien, j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t’apprendre ! La bonne, c’est que nous te laissons sortir de l’hôpital parce que tu as été capable d’accomplir un acte de bravoure en sauvant la vie d’une autre personne. Je crois que tu as retrouve ton équilibre mental. La mauvaise, c’est que Robert s’est pendu dans la salle de bain, avec la ceinture de sa robe de chambre ! »

Et Sébastien de répondre au Directeur :
– Il ne s’est pas pendu, c’est moi qui l’ai accroché là pour qu’il sèche…

Rate this post

Soyez fous, libérez-vous !

1 ) A l’heure du déjeuner, asseyez-vous dans votre voiture avec vos verres fumés et pointez un séchoir à cheveux vers les voitures qui viennent dans votre direction. Regardez-les ralentir.

2 ) Sonnez à l’intercom et demandez si vous êtes là. Ne déguisez pas votre voix.

3 ) Si quelqu’un vous demande de faire quelque chose, demandez-lui s’il aimerait avoir des frites avec ça.

4 ) Encouragez vos collègues à se joindre à vous dans une danse de chaises synchronisées.

5 ) Développez une peur irrationnelle des agrafeuses.

6 ) Mettez du café décaféiné dans le percolateur pendant trois semaines. Une fois que tout le monde a surmonté son besoin de caféine, remettez de l’expresso.

7 ) Sur le talon de tous vos chèques, inscrivez « pour activités sexuelles extra-conjugales ».

8 ) Répliquez à tout ce qu’une personne dit par « c’est ce que tu penses ? ».

9 ) Terminez toutes vos phrases par « selon la prophétie ».

10 ) Augmentez la luminosité de votre moniteur de façon à ce qu’il illumine tout le bureau. Insistez auprès de vos collègues sur le fait que vous aimez ça.

11 ) N’utilisez aucune ponctuation… Jamais !

12 ) Aussi souvent que possible, bondissez plutôt que marchez.

13 ) Demandez aux gens de quel sexe ils sont. Riez de façon hystérique de leur réponse.

14 ) Spécifiez que votre commande au drive-in est « pour emporter ». Insistez lourdement.

15 ) Chantez avec les interprètes à l’opéra.

16 ) Assistez à une soirée de poésie et demandez pourquoi les poèmes ne riment pas.

17 ) Découvrez à quel endroit votre patron fait ses courses et achetez exactement les mêmes vêtements. Portez-les une journée après votre patron. (C’est particulièrement efficace si votre patron est du sexe opposé).

18 ) Envoyez à tout bout de champ un email à tous vos collègues de travail pour leur dire exactement ce que vous faites et où. Par exemple : « Si quelqu’un a besoin de moi, je serai dans le 3ème WC en partant de la gauche ».

19 ) Mettez un filet à moustiques autour de votre bureau et écoutez (à fond) un enregistrement des sons de la jungle toute la journée.

20 ) Cinq jours à l’avance, dites à vos amis que vous ne pouvez assister à leur fête parce que vous n’êtes pas dans l’ambiance.

21 ) Appelez au téléphone une voyante et ne dites rien, mais rien du tout.

22 ) Lorsque l’argent sort du guichet automatique, criez « J’ai gagné, j’ai gagné ! C’est la troisième fois cette semaine ! ».

23 ) En quittant le zoo, courrez vers le parking en criant « Au secours, ils se sont échappés ! »

24 ) Dites à votre patron : « Ce ne sont pas les voix dans ma tête qui me dérangent, ce sont les voix dans VOTRE tête ».

25 ) Dites à vos enfants au souper : « Pour des raisons d’économie, nous allons devoir nous débarrasser de l’un de vous… »

Rate this post