Chère la déclaration…

– C’est surprenant le langage des fleurs, remarque une fleuriste. Il vous suffit d’une marguerite pour savoir si une femme vous aime, mais il vous faut bien une douzaine de roses pour lui déclarer que vous l’aimez.

La marchande de fleurs…

dessin de Miss Lilou sur la perte progressive des qualités du règne végétal
La marchande de fleurs…

Client : « Je recherche des roses au parfum délicat… »
Fleuriste : « La parfumerie c’est à l’angle de la rue à droite… »
(caricature de fleuriste)

Le jour des trépassés

« La Toussaint : c’est la fête de tous les saints, et surtout de Saint Fleuriste. Le lendemain, le 2 novembre, jour des trépassés, les catholiques vénèrent leur belle-mère en allant chez leurs morts. »

Pierre Desproges

Les adieux du fleuriste

Un jeune homme rentre chez un fleuriste :
– Depuis 6 mois, je vous achetais deux fois par semaine, un bouquet de vingt roses pour offrir à ma fiancée. Aujourd’hui, je vous fais mes adieux : vous ne me reverrez plus.
– Vous avez rompu ?
– Pas du tout. Je l’épouse la semaine prochaine…

Des blondes et des fleurs

C’est trois blondes anglaises qui sont en visite en France. Elles vont chez le fleuriste. La première blonde dit :
– Quelle belle fleur ! Comment ça s’appelle ?
– C’est une tulipe, répond le fleuriste.
– Okay, je l’achète !

La deuxième blonde demande :
– Quelle belle fleur ! Comment ça s’appelle ?
– C’est une rose, répond le fleuriste.
– Okay, je l’achète !

La troisième blonde arrive et demande :
– Quelle belle fleur ! Comment ça s’appelle ?

Le fleuriste avait envie de rire un peu et lui répond :
– Ça c’est un trou de cul.
– Okay, je l’achète !

La dernière blonde sort du magasin et voit une femme qui tient la même fleur dans ses mains. Toute heureuse, elle dit à la dame :
– Oh madame, votre trou de cul est bien plus ouvert que le mien !