Le ministère de la fille publique

Les perles : la justice

Me Campinchi traite une matrone de prostituée. Celle-ci s’en indigne publiquement. Alors, l’avocat, aux coups de griffe souvent rudes, lui lance : « Madame, quand on a été ministre ou fille publique, ne serait-ce qu’un jour, on a droit au titre toute sa vie… »

Quand on est public…

« Les hommes publics promettent la lune, les filles publiques la font payer comptant ! »

Bruno Masure