La maison de montagne

C’est un touriste qui s’est paumé dans la montagne. Il arrive devant une toute petite cabane. Il frappe à la porte en criant :
– IL Y A QUELQU’UN ?

Et une voix d’enfant lui répond :
– OUI !
– Ton papa n’est pas là ?
– Nan ! Il est sorti juste avant que maman ne rentre !
– Alors, ta maman, elle est là ?
– Nan ! Elle est sortie au moment où chuis rentré !
– Mais alors, vous n’êtes jamais ensemble dans cette famille !
– Ah nan, pas ici ! Ici, c’est les WC !

Rate this post

14 février 2018 – Johnny Hallyday : l’héritage maudit

dessin humoristique d'un vautour tenant en son bec l'héritage de Johnny Hallyday
14 février 2018 – Johnny Hallyday : l’héritage maudit

(caricature de vautour)

Rate this post

13 février 2018 – Badinage artistique

Une analyse olympique : Candeloro commente l’héritage de Johnny.

dessin humoristique de Philippe Candeloro commentant la bataille autour de l'Héritage de Johnny Hallyday
13 février 2018 – Badinage artistique

Philippe Candeloro : « Y vont Smet sur la gueule. »
(caricature Philippe Candeloro)

Rate this post

Le temps des pères

Un homme arrive chez lui un soir fatigué après une dure journée de travail, pour trouver son petit garçon de 5 ans assis sur les marches du perron.
– Papa, est-ce que je peux te poser une question ?
– Bien sûr !
– Combien gagnes-tu de l’heure ?
– Mais, ça ne te regarde pas fiston !
– Je veux juste savoir. Je t’en prie, dis-le moi !
– Bon, si tu veux absolument savoir : 35 euros de l’heure.

Le petit garçon s’en retourne dans la maison avec un air triste. Quelques minutes plus tard, il revient vers son père et lui demande :
– Papa, pourrais-tu me prêter 10 euros ?
– Bon, c’est pour ça que tu voulais savoir. Pour m’emprunter de l’argent !!! Va dans ta chambre et couche-toi. J’ai eu une journée éprouvante, je suis fatigué et je n’ai vraiment pas la tête à supporter de pareilles bêtises !

Une heure plus tard, le père, qui avait eu le temps de décompresser un peu, se demande s’il n’avait pas réagi trop fort à la demande de son fils. Peut-être voulait-il s’acheter quelque chose d’important. Il décide donc d’aller dans la chambre du petit :
– Tu dors ?
– Non, papa…
– Ecoute, j’ai réfléchi et voici le 10 euros que tu m’as demandés.
– Oh ! Merci papa !

Le gamin farfouille sous son oreiller et en sort 25 euros. Le père en voyant l’argent écarquille les yeux et se mets en colère :
– Mais pourquoi tu voulais 10 euros ? Tu en as déjà 25 ! Qu’est-ce que tu veux faire avec cet argent ?
– C’est que… Il m’en manquait. Mais maintenant j’en ai juste assez. Papa, est-ce que je pourrais t’acheter une heure de ton temps ? Demain-soir, arrive à la maison plus tôt. J’aimerais pouvoir enfin souper avec toi !

Rate this post

Les trois vieillards

Un jour, une femme sort de sa maison et voit trois vieillards avec de longues barbes blanches, assis devant chez elle.

Elle leur dit :
– Je ne pense pas que je vous connaisse, mais vous devez avoir faim, s’il vous plaît, entrez et je vous donnerai quelque chose à manger.
– Est-ce que les enfants de la maison sont là ? demandent-ils.
– Non, ils sont sortis, leur répond-elle.
– Alors nous ne pouvons pas entrer.

En fin d’après-midi, lorsque les enfants reviennent de l’école, la femme leur raconte son aventure avec les trois hommes.
– Va leur dire que nous sommes à la maison et invite-les à entrer ! disent-ils à leur mère.

La femme sort et invite les hommes à entrer dans la maison.
– Nous n’entrons jamais ensemble dans une maison, répondent-ils.

Un des vieillards explique :
– Son nom est « Richesse », dit-il en indiquant un de ses amis et, en indiquant l’autre, lui c’est « Succès », et moi je suis « Amour ».

Il ajoute alors :
– Retourne à la maison et discute avec ta famille pour savoir lequel d’entre nous vous voulez dans votre maison.

La femme retourne à la maison et rapporte à sa famille ce qui avait été dit.
– Comme c’est étrange ! s’exclament les enfants.
– Puisque c’est le cas, nous allons inviter Richesse !

La mère n’était pas d’accord.
– Pourquoi n’inviterions-nous pas Succès ? Votre père en aurait bien besoin dans ses affaires…

La plus petite, Raffie, qui suçait encore son pouce, s’exprime à son tour :
– Veux mamours, veux mamours…

Les parents fondent devant tant de câlinerie enfantine et la mère sort inviter Amour à entrer…

Amour se lève et commence à marcher vers la maison. Les deux autres se lèvent aussi et le suivent.

Etonnée, la femme demande à Richesse et Succès :
– J’ai seulement invité Amour. Pourquoi venez-vous aussi ?

Les vieillards lui répondent ensemble :
– Si vous aviez invité Richesse ou Succès, les deux autres d’entre nous seraient restés dehors, mais vous avez invité Amour et partout où il va, nous allons avec lui, puisque partout où il y a de l’Amour, il y a aussi de la Richesse et du Succès.

Rate this post