explorateur

Plus comestible

Des explorateurs de l’Arctique ont extrait des glaces un mammouth de huit tonnes.
– Ce qui m’intrigue, dit un des spécialistes qui ont examiné l’animal, c’est cette mention, gravée sur une de ses cuisses : « Date limite de consommation : 23712 avant Jésus-Christ ».

Mon pote le croco

En Afrique, un explorateur avait tendance à boire un peu trop. À chaque fois qu’il avait bu, il était persuadé d’avoir des hallucinations, il voyait non pas des éléphants roses mais un crocodile entrer dans le bar. Un jour, un crocodile entra dans le bar :
– Vous êtes en avance, lui dit le barman, votre ami l’explorateur n’est pas encore là !

Avec des petits légumes !

Une cuisinière cannibale remercie chaleureusement l’explorateur qu’elle s’apprête à faire mijoter :
– Vous avez eu raison de me dire que vous êtes bourguignon, il faudra bien compter une heure de cuisson en plus.

Question de priorité

En pleine jungle, un explorateur anglais et sa femme sont au bivouac lorsque surgit un énorme gorille. L’animal s’empare de la bouteille de whisky puis met sous son bras la dame et s’enfuit vers les feuillages. Aussitôt, l’Anglais prend son fusil, met l’animal en joue et au moment de tirer, s’arrête en disant :
– My God… Je risque de toucher la bouteille de whisky !

Le whisky comme antidote

Un explorateur s’informe auprès de son toubib avant de partir pour l’Amazonie :
– Et si, loin de tout secours, je suis piqué par un serpent ?
– Dans ce cas, buvez le contenu d’une bouteille de whisky !
– Cela suffira pour éliminer le venin ?
– Non, mais vous mourrez heureux !