Les vieux pots

Un homme de 85 ans passe voir son médecin et celui-ci lui demande de fournir un échantillon de sperme dans le cadre de son examen annuel.

Le docteur lui donne un pot et dit :
– Apportez-le à la maison et revenez me voir demain avec votre échantillon.

Le lendemain, le vieux monsieur se pointe chez son médecin et lui redonne le pot aussi vide et propre que la veille.

Le docteur demande ce qu’il s’est passé et le vieux lui explique :
– Et bien docteur, c’est comme ça vous voyez. Premièrement, j’ai essayé avec la main droite, rien. Puis avec la main gauche rien. J’ai demandé à ma femme de m’aider. Elle a essayé la main droite puis la main gauche, toujours rien. Puis, elle a essayé avec sa bouche en commençant avec les dents puis sans les dents : toujours rien ! Nous avons même appelé Annette, la madame d’à côté, et elle a essayé avec ses deux mains, ensuite son bras elle a même essayé entre ses genoux, toujours rien !

Le docteur est sous le choc :
– Vous avez demandé à votre voisine ?
– Ouais, il n’y en a pas un seul d’entre nous qui a réussi à ouvrir ce fichu pot !

Le poids du bébé

Une dame et un bébé attendaient patiemment le docteur pour le premier examen du bébé.

Le docteur arriva, examina le bébé, vérifia son poids et, d’un air un peu préoccupé, demanda à la dame s’il était nourri au sein ou au biberon.
– Au sein, répondit-elle.
– Eh bien, déshabillez-vous jusqu’à la taille, lui dit-il.

Elle s’empressa de le faire. Puis il lui pinça les mamelons pour ensuite lui presser, lui palper et lui frotter les seins dans tous les sens dans le cadre d’un examen très minutieux.

En lui demandant de se rhabiller, il lui dit :
– Pas surprenant que le bébé ait un poids si faible. Vous n’avez pas de lait.
– Je sais, dit-elle. Je suis la grand-mère mais je suis quand même contente d’être venue.

L’évangile selon Toto

L’évêque fait passer un examen aux futurs communiants :
– Qu’a dit le Seigneur en instituant le sacrement du baptême ? demande-t-il à un premier enfant.
– Il a dit : « Je te baptise au nom du père, du fils et du saint esprit. »
– Très bien. Et toi, demande-t-il à un second enfant, qu’a-t-il dit pour l’Eucharistie ?
– Il a dit : « Prenez et mangez, car ceci est mon corps… »
– Parfait. Et toi, demande-t-il au petit Toto, qu’a dit le Seigneur en instituant le sacrement du mariage ?
– Euh… c’est quand il a dit : « Pardonnez-leur, mon père, car ils ne savent pas ce qu’ils font. » ?

La grande gueule

Un type qui a très mal à la gorge consulte un ORL, Le patient a une bouche immense, énorme même. Le docteur lui demande de l’ouvrir pour l’examiner. Il commente :
– Je n’ai jamais vu une bouche aussi grande, aussi grande, aussi grande…
– Ça va, docteur, j’ai compris, j’suis pas sourd !
– C’est pas moi qui parle, c’est l’écho !

Comment choisir un cheval

Toto accompagne son papa à une vente aux enchères de chevaux. Il regarde bien son papa qui va de cheval en cheval, qui les regarde bien sous toutes les coutures, par derrière, par devant, par dessous, par dessus, qui leur palpe le poitrail, les membres, les cuisses…

Au bout d’un moment, Toto, intrigué, demande :
– Papa, pourquoi tu fais tout ça ?
– Parce que quand tu veux acheter un cheval, tu dois t’assurer qu’il est en bonne santé et en forme, Toto.

Toto semble alors se perdre dans ses pensées, puis il dit :
– Papa, je crois bien que le facteur a l’intention d’acheter maman !