Les hommes vermiformes

« Tous les hommes de l’humanité actuelle descendent de créatures vermiformes dans le genre sangsue ou ver de terre… Bien sûr, ça se voit plus sur certaines personnes. »

William Jacob « Will » Cuppy

Rate this post

Avant les ordinateurs

Une application, c’était quand on faisait une demande d’emploi.

Un programme, c’était à la télévision.

Une touche de clavier, c’était pour jouer du piano.

La mémoire, on la perdait avec l’âge.

Un disque dur, c’était une rondelle de hockey.

Compresser… c’était pour les vidanges.

Une souris… c’était un petit animal indésirable. Aujourd’hui, tu achètes même son propre tapis à ta souris…

Couper/coller, ça se faisait avec un couteau et de la colle…

Et un virus, c’était une bonne grippe !

Sur quelle planète vivait-on… avant l’ordinateur ?

Rate this post

La maturité politique

Les perles : la politique

« Les jeunes sont destinés à devenir des adultes. »

(Jean-Pierre Raffarin)

Rate this post

Nos ancêtres les chimpanzés

Les perles : le Baccalauréat 2017

« On panse que les singes panzés sont peut-être nos ancêtres. »

Rate this post

L’institutrice et l’existence de Dieu

Un jour, Kévin et Jessica, tous les deux âgés de 7 ans étaient assis dans leur salle de classe, au cours élémentaire. La maîtresse tentait d’expliquer la théorie de l’évolution aux enfants. Pour travailler à partir d’exemples concrets, l’institutrice demande à Kévin.

L’institutrice : « Kévin, est-ce que tu vois l’arbre dehors ? »
Kévin : « Oui. »
L’institutrice : « Kévin, est-ce que tu vois l’herbe dehors ? »
Kévin : « Oui. »
L’institutrice : « Regarde par la fenêtre, est-ce que tu peux voir le ciel ? »
Kévin : « Oui, je vois le ciel. »
L’institutrice : « Est-ce que tu peux voir Dieu ? »
Kévin : « Non. »
L’institutrice : « Tu vois Kévin, c’est là où je voulais en venir. Nous ne pouvons pas voir Dieu parce qu’il n’est pas là. Il n’existe pas ! »

À ce moment-là, Jessica lève la main car elle souhaite poser à Kévin d’autres questions. La maîtresse étant d’accord, Jessica commence :

Jessica : « Kévin, est-ce que tu vois l’arbre dehors ? »
Kévin : « Oui. »
Jessica : « Kévin, est-ce que tu vois l’herbe dehors ? »
Kévin : « Oui. »
Jessica : « Regarde par la fenêtre, est-ce que tu peux voir le ciel ? »
Kévin : « Oui, je vois le ciel. »
Jessica : « Kévin, est-ce que tu vois la maîtresse ? »
Kévin : « Oui. »
Jessica : « Est-ce que tu vois son cerveau ? »
Kévin : « Non. »
Jessica : « Tu vois Kévin, c’est là où je voulais en venir. Si nous ne voyons pas la cervelle de notre maîtresse, c’est parce qu’elle n’existe pas ! »

Rate this post