état de santé

L’arnaque au cinéma

Une dame se présente à 20 heures à la caisse d’un cinéma :
– Vous n’auriez pas vu un petit garçon roux avec de grands yeux bleus ?
– Si, madame, il est arrivé bien avant la séance de 14 heures et je ne l’ai pas vu sortir.
– Pourriez-vous lui faire passer ce paquet, s’il vous plaît : c’est son dîner.

Le secret du viager

Les perles : les assurances

« Je viens d’apprendre incidemment que Mme X., à qui je viens d’acheter une maison en viager, a souscrit chez vous une assurance maladie-accidents. À l’occasion, et sans violer le secret professionnel, vous pourriez peut-être me dire un mot sur son état de santé… »

Publicité

Le terrible accident de l’épouse

Un homme apprend que sa femme vient d’avoir un terrible accident. Il accourt à l’hôpital et demande à la voir. On lui répond que le médecin s’occupe de son dossier et qu’il viendra le rencontrer dans une quinzaine de minutes afin de faire le point sur l’état de santé de son épouse.

Lorsque le docteur entre dans la salle d’attente, il aperçoit le mari complètement paniqué.

Le médecin s’assoit à ses côtés et lui dit :
– Les nouvelles ne sont pas très bonnes, monsieur. Votre femme a eu un grave accident de la route et sa colonne est fracturée à deux endroits.
– Mon Dieu, répond le mari. Remarchera-t-elle un jour ?
– J’ai bien peur que non. C’est inopérable. Vous devrez vous en occuper jusqu’à la fin de ses jours. Vous allez devoir la nourrir chaque jour…
L’époux se met alors à pleurer.

Le médecin poursuit :
– Ce n’est pas tout, vous allez devoir la retourner dans son lit toutes les deux heures afin d’éviter d’autres complications.
L’époux n’en peut plus, il est alors incapable de s’arrêter de pleurer.

Et le médecin précise :
– Et évidemment, vous devrez changer ses couches car elle n’a plus le contrôle de sa vessie et de ses intestins. Vous devrez les changer environ six fois par jour.
Le mari ne se contrôle plus et perd momentanément le nord. Il devient hystérique et se prend la tête à deux mains.

C’est à ce moment que le docteur lui pose une main sur l’épaule et lui dit :
– Je vous charrie, votre femme est déjà morte !