Le fumier du Cantal

Une vieille dame de Paris a pris quelques jours de vacances dans le Cantal. Un jour ; elle se promène sur un chemin vicinal et qu’est-ce qu’elle voit au bord d’un champ d’épandage ? Un paysan en train de brasser le fumier.
– Oooh ! Qu’est-ce que vous faites là, mon bon ? lui demande-t-elle.
– Je suis en train de brasser du fumier pour le jardin de ma femme. Vous savez, le fumier ; c’est formidable. Vous en mettez rien qu’un peu sur votre plante et elle se dresse, elle reverdit et elle grimpe comme avant.

Là-dessus la vieille dame se penche, ramasse un peu de fumier ; le met dans son sac et dit :
– C’est pour mon mari !