employé

Plus efficace qu’un café !

Un employé de bureau se fait rappeler à l’ordre par son patron :
– Ça ne va plus, mon ami ! Je vous ai surpris trois fois à dormir au lieu de travailler !
– Excusez-moi, monsieur, mais ces derniers temps, mon gamin n’est pas très bien et voilà plusieurs nuits qu’il m’empêche de fermer l’œil.
– Tiens, tiens ! Eh bien, pourquoi n’amenez-vous pas votre gamin au bureau ?

Des nouvelles du patron

Un patron, redouté de tout le personnel pour son mauvais caractère, est hospitalisé. À sa grande surprise, il reçoit la visite d’un employé. Très ému, il lui demande :
– C’est si gentil de votre part d’être venu, Durand. Je suppose que c’est au nom de tous vos collègues…
– Oui, monsieur, nous avons tiré au sort celui qui devait venir prendre de vos nouvelles. C’est moi qui ai perdu…

Le géniteur

Une femme et un homme se présentent au bureau de l’état civil d’une mairie.
– Je viens déclarer mon neuvième enfant, dit la femme.
– Félicitations, dit l’employée. C’est madame…
– Pas madame, mademoiselle. Je ne suis pas mariée.
– Pardon. Et monsieur qui est là est le père ?
– Naturellement. Je viens de vous dire que c’était notre neuvième enfant.
– Cela ne me regarde pas, continue l’employée, mais il serait peut-être temps que vous vous mariez avec monsieur.
– Pas question, répond la femme. Je ne le trouve pas sympathique.

Attention au départ

Au guichet de la gare, une blonde s’adresse à l’employé :
– Un aller pour Chalon, s’il vous plaît.
– Châlons-sur-Marne ou Chalon-sur-Saône ? s’enquiert l’employé.
– Oh ! Ça n’a pas d’importance, s’exclame-t-elle, on vient me chercher.

Nom d’un bègue !

– Comment tu t’appelles ?
– Ja-Ja-Ja-Ja-Jacques.
– Tu es bègue ?
– Non, mais mon père l’était, et l’employé de l’état civil était un bel enfoiré…