Le ballon des enfants sages

Un éducateur spécialisé de la Protection de l’Enfance forme un jeune embauché :
– Alors tu vois, pour qu’un enfant soit sage, on lui donne un ballon.
– Et quand il est pas sage ?
– On le crève.
– Le ballon ?
– Oui aussi, si tu veux.

Le calculateur mental

Lors d’un entretien d’embauche :
– Quelle est votre principale qualité ?
– Je suis très rapide en calcul mental.
– 23 x 564 ?
– 57.
– C’est faux…
– Oui, mais c’est rapide !

Il faut être intelligent…

Trois garçons se présentent à l’entretien d’embauche pour être engagés dans la police. L’officier appelle le premier candidat et le reçoit dans son bureau. Il lui montre la photo d’un homme en lui demandant de l’étudier attentivement et de lui signaler les détails intéressants qu’il aura observés.
– Cet homme n’a qu’une oreille !
– Voyons, jeune homme, cette photo est prise de profil

L’officier convoque alors le deuxième candidat qui subit la même épreuve :
– L’homme de la photo n’a qu’une oreille !

Exaspéré, l’officier fait entrer dans son bureau le troisième candidat qui, après avoir, lui aussi, observé le cliché, remarque :
– Cet homme porte des lentilles de contact !

Impressionné, l’officier vérifie la réponse sur sa fiche :
– Félicitations ! Vous avez raison ! Comment avez-vous trouvé ?
– Facile ! On ne peut pas mettre de lunettes quand on a qu’une oreille !

Pas entendu pas pris…

Le chef d’un grand orchestre engagea un nouveau musicien. A la première répétition, ce dernier se tourna vers son proche voisin et observa, étonné :
– C’est curieux mais votre clarinette ne produit aucun son.
– Chut ! répliqua l’autre. Il y a six mois que je joue dans l’orchestre et personne ne s’en est aperçu.

La spécialiste des mots croisés

Le directeur du personnel dans une maison de commerce demande à une candidate si elle a des connaissances particulières. Elle répond qu’elle a gagné plusieurs fois à des concours de mots croisés.
– Pas mal, répond le directeur, mais je préférerais quelqu’un qui soit compétent au bureau.
– Mais justement, renchérit la jeune fille, c’est au bureau que je les faisais.