14 décembre 2017 – Le viaduc des suicidés

Sujet : Viaduc des suicidés, tout le monde se sent impuissant…

En une quinzaine d’années, 8 ou 9 personnes ont mis fin à leurs jours en sautant du haut d’un pont SNCF désaffecté, vendu à une société privée qui y exploite une activité de saut à l’élastique ! Qui n’y est pour rien, à part avoir mis en lumière l’existence du site via son activité. Les corps s’écrasent 35 m plus bas, le plus souvent devant l’entrée d’une maison habitée par des gens lassés dénonçant l’opacité et l’omerta régnant sur les faits, accusant les élus de ne rien faire et d’éviter que la rumeur ne se propage. Mais pourquoi en feraient-ils la pub ? Il y a 10 ans, toute la presse nationale avait parlé de ce phénomène étrange ; depuis, silence radio, mais les suicides se poursuivent, avec le dernier en date en septembre dernier.

Dessin dans le Sans-Culotte 85 n°111
(Décembre 2017-janvier 2018)

dessin humoristique d'un homme qui enjambe la rambarde d'un pont pour se suicider
14 décembre 2017 – Le viaduc des suicidés

« – Monsieur, venez passer votre baudrier…
– Pour quoi faire ? »
(caricature de suicide)

La brosse sexuelle

Une ménagère dit à un représentant de commerce :
« Ecoutez, je ne doute pas un instant que, grâce à son manche télescopique breveté, votre brosse puisse se glisser dans les endroits théoriquement les plus inaccessibles mais je vous en prie, arrêtez cette démonstration. D’abord vous me chatouillez et puis vous allez arriver à faire craquer l’élastique de ma culotte. »

La folie du lance-pierre

C’est un fou dans un asile qui passe le test de sortie.

Le psy demande :
– Quand tu sortiras que feras-tu ?
– J’irai dans une mercerie j’achèterai un élastique, je ferai un lance-pierre et je tirerai sur les filles.

Le psychiatre bien sûr ne le laisse pas sortir. Trois mois de traitement plus tard même question :
– J’irai dans une mercerie j’achèterai un élastique, je ferai un lance-pierre et je tirerai sur les filles.

Trois mois plus tard même test, même question mais la réponse change.
– Quand tu sortiras que feras-tu ?
– Je draguerai une fille.
– Ensuite ? dit le psy.
– Je lui offrirai de venir chez moi boire un verre.
– Bien, et ensuite ?
– On ira dans la chambre et je lui enlèverai sa robe.
– Super tu es guéri et ensuite ?
– Je lui enlèverai son slip.
– Fantastique et tu la baises ? demande le psy.
– Mais non ! T’es fou, j’enlève l’élastique du slip et je fais un lance-pierre !

Un fou avec un lance-pierre
La folie du lance-pierre