9 novembre 2018 – Eh Manu, tu déchantes ?

Choc : La vidéo bouleversante d’un jeune victime de harcèlement.

dessin d'actualité humoristique sur la baisse de popularité d'Emmanuel Macron
9 novembre 2018 – Eh Manu, tu déchantes ?

Emmanuel Macron : « Tous, à l’école, y m’aiment pas… Y se moquent de ma copine pasqu’on dirait ma maman. Y m’ont élu chef de classe et maintenant y veulent me casser la gueule à la récré… y disent que je suis que le chef de classe des riches. Le gros Benalla, c’est ma fiancée, qu’ils disent… Gérard et Nicolas, y veulent plus être mes copains… Y m’accusent de pas tirer la chasse dans les WC, alors que c’est François qui y a fait caca… Donald, il a voulu écraser ma main… et Angela, elle a essayé de m’embrasser avec la langue… La grande Ségolène elle veut redoubler pour me piquer ma place… Si je traverse la rue, je trouve que des gnons. »
(caricature d’Emmanuel Macron)

L’école du fémur

Un petit garçon rentre de l’école :
– M’man, tu vas être fâchée… J’ai une punition parce que je n’ai pas pu situer le col du fémur !
– Ne t’en fais pas, mon chéri, moi aussi j’étais nulle en géographie.

Bonne, mais qu’à l’école

C’est Nini, la sœur de Toto qui a des problèmes avec son institutrice, une vieille fille qui a tout de la pimbêche.
« Alors Nini, tes résultats sont lamentables » lui dit la maîtresse. « Je vais te donner ce mot pour ta maman. Là-dessus, je lui écris que compte tenu des difficultés que tu éprouves en classe, il serait tout à fait indiqué que tu suives des leçons particulières. »

Nini rentre chez elle et donne le mot à sa maman. Le lendemain matin, lorsque les enfants entrent dans la classe, l’institutrice interroge la petite fille :
« Alors Nini, tu as donné mon mot à ta maman ? Qu’est-ce qu’elle t’a dit ? »

Sans se démonter, la petite répond :
« Maman a dit que quand elle était petite, elle aussi était nulle à l’école, et ça ne l’a pas empêché d’épouser un polytechnicien. Elle a aussi dit que sa sœur n’était pas meilleure qu’elle et qu’elle est quand même mariée avec le préfet. Et elle a ajouté que vous par contre, vous étiez certainement très bonne à l’école, et que pourtant vous étiez toujours vieille fille. »

Le déni de solitude

Une petite fille dit à sa maîtresse, le premier jour en classe de maternelle :
– Madame, est-ce que je peux retourner voir ma maman, c’est la première fois que je la laisse seule !

Les apports de l’école

Une maman demande à son petit garçon :
– Alors, qu’as-tu rapporté de l’école aujourd’hui ?
– Les oreillons, je crois !