L’érection incroyable

C’est l’histoire de trois couples d’amis qui partent à Paris pour fêter le réveillon de la nouvelle année.

Malheureusement pour eux, ils s’y sont pris un peu trop tard et lorsqu’ils arrivent dans la capitale, tous les hôtels sont complets. En fait ce n’est pas tout à fait exact : un petit hôtel dispose de deux chambres mais avec seul lit par chambre.

Nos compères, finalement très heureux d’avoir quand même trouvé un endroit où dormir s’installent en faisant une répartition par sexe : les trois filles dormiront dans le lit de la première chambre, et les trois garçons dans le lit de l’autre chambre.

Ensuite, ils partent faire la fiesta au Trocadéro. Puis, aux petites heures de l’aube, ils rentrent à l’hôtel.

Sur le coup des 10 heures du matin, l’homme qui dort au milieu du lit tape sur le dos d’un de ses voisins. L’autre lui demande :
– Mais… qu’est-ce qu’il y a ?!
– Il faut que j’aille retrouver ma femme, répond le premier à voix basse.
– Et pourquoi donc ? Ne me dis pas que tu veux la tringler à cette heure-ci ?!
– Ben si, j’ai la plus grosse érection que j’ai jamais eue et je ne voudrais pas regretter de ne pas en avoir profité, surtout un jour comme aujourd’hui…
– Dans ce cas, emmène-moi avec toi, répond l’autre.
– T’emmener ? Je fais pas encore dans l’échangisme tu sais. Pourquoi devrais-je t’emmener ?
– Parce que c’est MA bite que tu tiens dans ta main !

L’échange des épouses

– J’avais, raconte un homme, été invité avec ma femme chez des amis. Ils nous ont fait boire de l’alcool pendant toute la soirée puis ils ont proposé que tous les couples présents procèdent à un échange d’épouses. C’est une chose que je ne referai jamais. – L’échange des épouses ?
– Non. De trop boire avant. Parce que, ce soir-là, j’étais tellement bourré que je ne me suis même pas rendu compte que je m’étais fait refiler ma propre femme.

Échangisme belge

Deux belges discutent et l’un dit :
– Dis donc j’aimerais bien essayer l’échangisme avec ta femme et la mienne.
– Oh ben oui une fois, on peut essayer.

Un samedi, ils organisent une soirée. Au bout de deux heures d’échangisme, un des deux belges dit :
– Tu crois qu’elles se font autant chier que nous à côté nos femmes ?