Alimentation transrectale

C’est l’histoire de ce pervers qui n’a rien trouvé de mieux que de se donner du plaisir en s’introduisant des poissons vivants dans l’anus…

Ce à quoi il n’avait pas pensé, c’est que les poissons, ça rentre bien dans un sens, mais quand il faut les ressortir, les écailles font blocage… Et ça fait mal !

Perclus de douleur et paniqué, le gars se ramène aux urgences de l’hôpital.

Là, l’interne après avoir écouté ses bobards lui dit :
« Monsieur, à l’avenir, il faudra que vous appreniez à mieux mâcher vos aliments… »

Rate this post

Le dentiste du golf

Deux amis golfeurs discutent tout en faisant leur partie sur le green.

Le premier dit à l’autre :
– Tiens, demain je vais me faire poser un dentier chez le Dr Jean Sive, celui qui a son cabinet dentaire près de la mairie.
– Ah oui, répond l’autre. Je le connais. En fait je suis allé chez lui il y a quelques années…
– C’est vrai ? reprend le premier. Et alors, est-ce qu’il a fait du bon travail ?
– Du bon travail ? Je vais te donner une anecdote et tu vas comprendre… Hier, j’étais sur le parcours lorsqu’un gars au neuvième trou a fait son premier tir. La balle devait bien être à 250 km/heure quand je l’ai reçue dans les parties. Eh bien pour te dire, c’était la première fois depuis deux ans que je n’ai plus eu mal aux dents !

Rate this post

Panique dans la brousse

Un homme est en train de faire un cauchemar. Il hurle tellement fort qu’il finit par réveiller sa femme.
– Que se passe-t-il mon chéri ?
– Je faisais un cauchemar ! J’étais poursuivi par des cannibales, et coincé au bord d’un précipice, je n’avais comme solution que de sauter.
– Et alors ? demande sa femme, énervée d’être ainsi réveillée en pleine nuit.
– Alors, j’ai sauté et je suis tombé. Heureusement, au dernier moment j’ai pu me raccrocher à une touffe d’herbe… Et tu m’as réveillé !
– Tu es sauvé maintenant ! Tu peux lâcher prise !

Rate this post

Discuter de la guerre en Irak

Ça se passe à l’ONU en pleine discussion sur l’Irak. Question existentielle : Saddam Hussein possède-t-il réellement des armes de destruction massive et faut-il exploser tout l’Irak ?

Dominique de Villepin et son homologue américain Colin Powell discutent apremement d’une éventuelle résolution permettant aux USA d’attaquer l’Irak.

Petit à petit le conflit dégénère. Pas moyen de se mettre d’accord.

Ça gueule, ça hurle, ça manifeste, ça se traite de tous les noms d’oiseaux jusqu’au moment où Colin Powell propose une solution :
– Ecoutez, on va faire un concours. Celui qui supporte le plus la douleur aura gain de cause. Alors, on se frappe dans les couilles, et le premier qui dit qu’il a mal, il a perdu et il accepte que l’autre fasse ce qu’il veut. Ça va comme ça boy ?
– C’est d’accord. Mais c’est moi qui frappe en premier, honneur au vieux continent ?

L’américain ayant acquiescé, Dominique de Villepin assène un formidable coup de latte en plein dans les roubignoles du secrétaire d’Etat américain.

Colin Powell a bien du mal à retenir un cri de douleur tellement le coup était puissant. Il est tout rouge (rouge foncé évidemment…), plié en deux, puis il passe au bleu (toujours le bleu sombre…), est plié en quatre, et finit par se relever, livide (c’est à dire blanc foncé…) mais fier d’avoir enduré la souffrance si héroïquement.

Alors il se dirige vers le français et dit :
– Bon, c’est mon tour, hein ?

Et de Villepin de répondre avec un petit sourire narquois :
– Bah, non… Finalement vous pouvez faire ce que vous voulez…

Rate this post