29 juillet 2019 – Les complots de l’été

dessin humoristique de Glon sur le complotisme et l’Abbé Pierre
29 juillet 2019 – Les complots de l’été

L’abbé Pierre serait toujours en vie et travaillerait à Disneyland !
Abbé Pierre : « …Sous le nom de Mick Emmaüs. »
(caricature de l’Abbé Pierre)

C’est l’été, l’homme s’ennuie, les glaces fondent comme neurones sous le soleil, du Crotoy à Palavas-les-Cloques en passant par Pampérigouste-sur-Mycose. C’est le moment de se laisser aller aux joies du complotisme, d’autant que le Benalla de 2019 semble se faire attendre et que le homard est déjà cuit.

Voici donc le temps venu pour une petite série à la glonnerie assumée, relayant le pire du meilleur des pires complots de la judéo-franco-macronno-financio-extraterrestro-pizzaoïolo-parano-alchimisto-islamo-crypto-zoologie.

Bel été à toutes et tous, en vous souhaitant de garder le sourire bronzé et la raie chantante sous la protection 40.

Glon

Il voit des amants partout

Un couple visite un appartement à louer sous la conduite d’un agent immobilier qui leur assène cet ultime argument :
– Regardez cette vaste penderie : elle est suffisamment vaste pour que madame puisse, en cas de besoin, y dissimuler deux de ses amants.

Le mari rugit :
– Vous vous moquez de moi !
– Bien sûr que je plaisante, dit l’agent. La place la plus discrète, pour ce genre de choses, c’est encore le placard à balais où même le mari le plus jaloux n’aurait jamais l’idée d’aller fouiner.

Le voleur volé…

Dans la rue, un monsieur interroge l’ami auprès de qui il marche :
– C’est bizarre … Tu tiens toujours ton parapluie caché derrière le dos. Tu as peut-être peur qu’on te le vole ?
– Non, répond l’ami, j’ai tout simplement peur qu’on le reconnaisse.

La politique du bikini

– Pourquoi, demande un homme politique à un journaliste, me surnommez-vous, entre vous, « le Bikini » ?
– C’est que, dans vos discours, vous avez beau laisser croire que vous dévoilez tout, on se rend bien compte que vous dissimulez toujours l’essentiel.

La dissimulation d’erreurs

« Les architectes dissimulent leurs erreurs sous du lierre, les médecins sous la terre et les ménagères sous la mayonnaise. »

George Bernard Shaw