Il en a mis du temps !

Deux gardiens de prison discutent :
– Tu sais la nouvelle ? Le détenu de la 14 s’est évadé.
– Tant mieux. Je ne supportais vraiment plus le bruit de sa lime contre les barreaux.

Une dent contre la prison

Les perles : la justice

Un dentiste exerçant en prison revendait clandestinement des marchandises aux détenus. Il leur a même fait passer des téléphones portables. Certains ont dit que la justice avait une dent contre lui. Il a écopé de deux ans de prison, dont un ferme. Plombage et cantinage ne font pas bon ménage.

Bouclez-la !

dessin d’actualité humoristique sur la liberté d’expression et les incarcérations
Bouclez-la !

Prisonniers : « – Pourquoi on t’a bouclé ?
– Parce que je n’ai pas su la boucler. »
(caricature de détenus)

Le meurtrier escroqué

Les perles : la justice

Un détenu pour meurtre, portant ostensiblement menottes aux poignets, s’est indigné publiquement des agissements d’un escroc, dont il s’est prétendu la victime directe. Ce qui n’a pas manqué de susciter l’hilarité des jurés, on s’en doute, sachant que, dans la hiérarchie des peines, l’un risque trente ans de réclusion et l’autre cinq ans de prison au maximum.

La morale à perpétuité

Les perles : la justice

Un détenu, déjà condamné à la réclusion criminelle à perpétuité, a fait montre d’une incorrigible impertinence en apostrophant le représentant de l’accusation en pleine audience publique, et en lui lançant : « C’est toi qui as piqué les meubles de la cour d’appel ? » Allusion à la disparition incongrue, quelques mois plus tôt, de plusieurs meubles et tableaux de prix à la cour d’appel d’Aix-en-Provence.