La sécurité de l’emploi

Après avoir connu cinq mises à pied successives en l’espace de quatre mois, un gars est engagé dans un entrepôt comme conducteur de chariot élévateur.

Il travaille depuis quelques jours à peine quand il perd le contrôle de l’engin qui va s’écraser au bas d’un quai de chargement. Son patron évalue les dégâts et lui déclare qu’il va devoir retenir 10% de son salaire mensuel pour payer les réparations.
– Et ça va coûter combien ? demande l’employé.
– Dans les 5000 euros.
– Super ! fait l’autre, soulagé. Je l’ai enfin, ma sécurité d’emploi !

3 février 2018 – La sécheresse des experts

Dans le Sans-Culotte 85 de février.
Sur le sujet suivant : Victimes de la sécheresse… et de l’administration
Un collectif « Fissures » vient de se constituer en Vendée, rassemblant quelque 300 victimes de 62 communes, ayant tous eu à subir dans leur habitation des dégâts causés par les sécheresses des années précédentes (fissures entre autres). Soutenus par les maires et leur association départementale, ils demandent la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle ,afin d’obliger leur assurance à prendre en charge les dégâts causés, parfois très importants. Niet du comité interministériel, sans raison particulière, mais le combat continue…

3 février 2018 – La sécheresse des experts

Propriétaire : « Alors ? »
Expert : « R.A.S. c’est dans les tolérances. »
(caricature d’experts)