Les choses du couple

La vie de couple, c’est faire les choses à deux :

  • Elle décide, tu acceptes.
  • Elle parle, tu écoutes.
  • Elle se trompe, tu t’excuses…

Le justiciable superstitieux

Les perles : la justice

Le délinquant était venu à son procès sans grande crainte. Tout s’était d’ailleurs plutôt bien déroulé. Mais quand le président a dit qu’il rendrait sa décision le vendredi 13 décembre, le prévenu s’est mis à s’agiter tel un chihuahua cocaïnomane. Il ne craignait ni le juge ni la peine, mais le mauvais sort.

La santé mentale des juges

Les perles : la justice

Un expert psychiatre suggère à la barre de la cour d’assises de soumettre les juges à des examens médicaux, voire psychiatriques, de la même façon que les pilotes de ligne sont soumis à des examens visuels fréquents. « Après tout, dit l’expert, ils décident de la liberté des gens. Ce n’est pas rien !

La réflexion masculine

Un homme avait trois copines mais il ne savait laquelle épouser. Alors il s’est résolu à faire un test, pour voir laquelle était plus apte à être sa femme.

Il a retiré 15.000 euros de sa banque, donné 5.000 euros à chacune et leur a dit :
« Dépensez cet argent comme vous voulez. »

La première a fait du shopping, acheté des habits, bijoux ; est allé chez le coiffeur, à l’institut de beauté, etc. De retour, elle dit à l’homme :
« J’ai dépensé tout ton argent pour être plus belle pour toi, pour te plaire, car je t’aime plus que tout. »

La deuxième a fait du shopping également, a acheté des habits et des chaussures pour son homme, une chaîne Hifi, une gigantesque télévision Oled, des accessoires de golf et autres sports. De retour, elle dit à l’homme :
« J’ai dépensé tout ton argent pour te rendre heureux et te plaire, car je t’aime plus que tout. »

La troisième a pris l’argent, l’a investi en Bourse. En trois jours, elle a doublé son investissement, rendu les 5.000 euros à l’homme et lui dit :
« J’ai investi ton argent et j’ai gagné le mien. Maintenant je peux faire ce que je veux avec mon argent pour ne pas être un poids pour toi, car je t’aime plus que tout. »

Alors, l’homme réfléchit, réfléchit encore, réfléchit encore plus, réfléchit vraiment, réfléchit vraiment plus, réfléchit intensément, réfléchit presque autant qu’une femme (c’est dire l’effort !), réfléchit encore et toujours, réfléchit longuement, réfléchit très longuement…

Et il se marie avec celle qui avait les plus gros seins…

Oui, parce qu’un homme, ça peut réfléchir beaucoup… mais ça ne sert à rien !

L’indécision

– Georges, dit le patron à l’un de ses employés, je voulais vous accorder une promotion, mais votre chef de service s’y oppose en assurant que vous êtes incapable de prendre rapidement une décision. Êtes-vous d’accord avec cette analyse ?
– Heu… oui et non.