cure

La religion en Lorraine

Un jeune curé lorrain, très angoissé, est incapable de prononcer un seul mot le jour de son premier sermon. Le lendemain, il va voir l’archevêque et lui demande quelques conseils pour être à la hauteur, au sermon du dimanche suivant.

L’archevêque lui conseille alors de se verser quelques gouttes de mirabelle dans une grand verre pour se sentir plus détendu.

Le dimanche suivant, le jeune prêtre suit le conseil et réussit à parler sans être paralysé, et sans avoir le trac.

De retour à la sacristie, il trouve une lettre laissée par l’archevêque ainsi rédigée :
« Mon fils, la prochaine fois, mettez quelques gouttes de mirabelle dans un grand verre d’eau et non quelques gouttes d’eau dans la bouteille de mirabelle. D’autre part, je tiens à vous faire part des quelques observations suivantes, afin que vous amélioriez encore un peu vos prochains prônes.

1) Il n’est nul besoin de mettre une rondelle de citron sur le bord du calice.

2) Évitez de vous appuyer sur la statue de la Sainte vierge et surtout évitez de l’embrasser en la serrant étroitement dans vos bras.

3) Il y a 10 commandements et non pas 12.

4) Les apôtres étaient 12, non pas 7 et aucun n’était nain.

5) On ne parle pas de Jésus-Christ et ses apôtres comme de « JC & Co ».

6) Nous ne nous référons pas à Judas comme à « ce fils de pute ».

7) Vous ne devez pas parler du pape en disant « le parrain ».

8) Les alsaciens n’ont rien à voir avec la mort de Jésus.

9) Les murailles qui se sont effondrés au septième jour ne se trouvaient pas à Mexico mais à Jéricho !

10) L’eau bénite est faite pour bénir et non pour se rafraîchir la nuque.

11) Ne célébrez jamais la messe assis sur les marches de l’autel.

12) Ponce Pilate a dit : vos histoires je m’en lave les mains », et non « vos conneries, je m’en bas les couilles ».

13) Les hosties ne sont pas des gâteaux apéritifs à consommer avec le vin de messe.

14) Ce n’est pas à cause du vin de messe que l’on ne prononce pas le « T » de Metz

15) Les pêcheurs iront en enfer et non pas « interdits de venir en Lorraine ».

16) L’initiative d’appeler les fidèles à danser était bonne, mais pas celle de faire la chenille dans l’église.

17) Il est inutile de terminer le sermon par « In mirabelle veritas »

18) L’homme assis près de l’autel et que vous avez qualifié de « vieux pédé » et de « travelo en jupe », c’était moi…

Sincèrement, L’archevêque.

PS : Jésus n’a pas été fusillé mais crucifié.

C’est pour de faux…

Les perles : les célébrités

Alors qu’il tournait le troisième Don Camillo, Fernandel fut abordé par une petite fille qui lui demanda s’il voulait bien bénir sa poupée :
– Mais je ne suis pas un vrai curé, dit-il tout attendri.
– Ce n’est pas grave, dit la petite fille, elle non plus d’ailleurs, ce n’est pas une vraie petite fille.

C’est un sacerdoce…

Le curé ouvre la grille du confessionnal et se trouve en présence d’un jockey qui lui dit :
– Mon père, j’ai accepté des pots de vin pour retenir mon cheval lors du prochain derby et laisser gagner Blue Dahlia dans le prix de l’Arc de Triomphe de demain !
– Mon fils, vous me direz trois Pater et deux Ave, dit le curé.

Sitôt le jockey parti, l’homme d’Église prend son téléphone portable et appelle son évêque :
– Monseigneur, j’ai des informations certifiant que l’arrivée du prix de l’Arc de Triomphe de demain serait arrangée. Qu’est-ce que je fais ?
– Comme d’habitude, répond l’évêque, vous misez cent euros pour moi et cent euros pour mon sacristain.

Publicité mensongère…

Une vieille demoiselle fort dévote a hérité d’une petite librairie. Y ayant trouvé des ouvrages pornographiques, elle en a garni la devanture du magasin. Le curé, passant par-là, entre, scandalisé.
– Mademoiselle ! Comment une personne comme vous peut-elle mettre en vente ces livres infâmes ?
– Mais, monsieur le curé, vous ne voudriez quand même pas que je garde ces horreurs chez moi !