crotte

7 septembre 2018 – Le français selon Macron

dessin d'actualité humoristique sur les français vus par Emmanuel Macron
7 septembre 2018 – Le français selon Macron

– Télé pour les illettrés.
– Potion magique de l’alcoolique.
– Corne de cocu de Gaulois Réfractaire.
– Gros fainéant sans costard.
– Tatouage de mafieux breton.
– Sera un rien toute sa vie.
– Ne perds jamais une occasion de foutre le bordel.
(caricature du français selon Emmanuel Macron)

À tous ceux qui ne sont rien, les ouvrières illettrées, les alcooliques du Nord, les fainéants, les cyniques, les extrêmes, ceux qui ne peuvent pas se payer un costard, les fouteurs de bordel, les mafieux bretons, les égoïstes, les pessimistes, les gaulois réfractaires… et j’en oublie sûrement 😉

Duf

La chasse aux bisons

Deux chasseurs ont pris un guide indien pour chasser le bison dans la prairie. A un moment, l’Indien s’agenouille, colle son oreille au sol, puis se relève en disant :
– Bison pas loin. Passé ici, il y a peu de temps…
– Vous êtes formidable ! dit un chasseur. Comment faites-vous pour le savoir ?
– Moi, avoir mis oreille dans crotte de bison.

22 août 2018 – Qui aime encore Emmanuel Macron ?

dessin d'actualité humoristique sur Emmanuel Macron
22 août 2018 – Qui aime encore Emmanuel Macron ?

An II : Le charme est rompu.
(caricature d’Emmanuel Macron)

Toutes les poudres de perlimpinpin n’y feront rien, l’effet « dynamique » dont a bénéficié Emmanuel Macron suite aux élections présidentielles s’est évaporé.

Ses écarts de langage envers les Français, son soutien affiché aux plus grosses fortunes, ses réformes explosives et tonitruantes, son train de vie de Monarque et plus récemment le scandale de l’affaire « Benalla » ont eu raison de sa côte de popularité et aujourd’hui, plus personne ne semble vouloir de lui.

Alors, Président de merde ou Président dans la merde ?

Duf

Nos amis les manchots

Le pingouin (ou plus exactement le manchot) est un animal formidable pour une myriade de raisons. En voici une de plus : son aptitude exceptionnelle à propulser sa crotte pour ne pas salir son nid.

Ainsi, le manchot Adélie (70 cm de haut) défèque à une distance de 40 cm !

L’incroyable nouvelle vient d’être publiée dans le journal Polar Biology sous la plume immaculée de Victor Benno Meyer-Rochow et Jozsef Gal, de l’université de Brême, en Allemagne.

N’allez pas croire qu’il s’agissait d’une étude facile ! il ne suffit pas de s’aventurer sur le continent glacé avec son décimètre pour mesurer la distance allant de l’orificium venti au guano. Les manchots ne peuvent pas, en effet, être approchés à moins de cinq mètres, parce qu’ils sont protégés.

Les chercheurs ont donc procédé à l’aide d’appareils optiques et d’équation sophistiquées. Ainsi, l’addition ou « P » représente la pression, révèle la poussée démentielle de 600 hectopascals (huit fois celle enregistrée chez un homo sapiens) nécessaire à un jet de 40 cm.

Et encore, on pourrait aller plus loin : il suffirait pour cela que le pingouin défèque, non plus debout, mais penché à 45°, pour augmenter sensiblement la portée du tir. Un conseil fort utile, au cas où l’on envisagerait d’organiser des compétitions de défécations de manchots.

Science & Vie, janvier 2004, page 10