Je vous le jure droit dans les yeux

Les perles : la justice

De la bouche d’un parlementaire accusé de malversations : « Je suis honnête ! Si j’étais malhonnête, je le proclamerais hautement et me le cracherais à la figure ! »

Vraiment toute mouillée

Une nana, un mec :
– À chaque fois qu’on discute ensemble, je suis toute mouillée…
– Ah bon ? Je t’excite ?
– Non. Tu postillonnes.

Le crachat du coiffeur

Dans une petite ville, il y a quelques lustres, un gars arrive chez le coiffeur pour hommes. Il demande à se faire raser.

Le coiffeur lui demande :
– C’est la première fois que vous venez ?
– Oui, répond le gars, c’est la première fois.

Alors le coiffeur prend le blaireau, crache un coup sur les poils de l’ustensile, puis il le frotte sur le savon et s’apprête à en barbouiller la barbe du gars…
– Hé ! Vous n’allez tout de même pas me passer ça sur les joues après avoir craché dedans ? Vous faites ça avec tous les clients qui viennent se faire raser chez vous ?
– Oh non, répond le coiffeur, c’est parce que c’est la première fois que vous venez ; sans ça, les clients réguliers, on leur crache directement dans la gueule !

La procréation chez les martiens

Nous sommes en 2035. Les astronautes sont enfin parvenus sur Mars. Pendant leur exploration, un des astronautes rencontre une martienne fabuleusement belle.

Comme notre astronaute s’aperçoit que la martienne parle très bien le terrien, ils en viennent à parler de sexe. Ça ne leur prend pas longtemps pour comparer leurs deux modes de reproduction : La martienne lui apprend que sur Mars, pour procréer, ils entassent une bonne dose de produits chimiques dans un récipient, ils crachent dedans, mélangent un bon coup et HOP, un nouveau petit martien apparaît.

Notre astronaute lui répond que sur la Terre, il en va tout autrement et il lui propose de lui faire une démonstration, selon le principe « une bonne démo vaut mieux qu’une prise de tête ».

Alors l’astronaute repart avec la martienne dans le vaisseau et s’emploie du mieux qu’il peut à expliquer toutes les finesses du modes de reproduction en usage sur la terre.

Après quelques heures d’explications, le souffle court, la martienne dit :
« C’est INCROYABLE ! C’est la chose la plus fantastique que j’ai jamais faite ! Mais… où se trouve le bébé ? »

Notre astronaute répond alors :
« Oh, le bébé ? Il ne se montrera pas avant 9 mois… »

Alors la martienne :
« Alors pourquoi t’arrêtes-tu de remuer ? »