Les vêtements d’Allah

Un magasin de fringues est tenu par un Juif. Tout à coup, un « déséquilibré » barbu, en djellaba, fait irruption, brandissant un grand couteau et criant : « Allah est grand » !!!

Et le Juif, imperturbable, de répondre : « Ne vous inquiétez pas, nous avons toutes les tailles… »

Le piment de la vie

Lors d’un repas de noces, un invité dit à sa voisine de table :
– Savez-vous ce que j’aime dans la vie ? C’est d’ajouter aux choses les plus insignifiantes de la vie, un piment de danger.
– Ah ! bon, répond la voisine, maintenant je comprends pourquoi vous mangez vos petits pois avec un couteau.

Le temps couvert

dessin de Cops sur le temps couvert
Le temps couvert

Couple : « – Il fait comment dehors ??
– Euuh… Couvert ! »

Le crime suicidaire

Les perles : la justice

Le bâtonnier et académicien Henri Robert, défendant un caporal qui a assassiné une femme de quarante coups de couteau, est si ému qu’il en perd le contrôle de sa plaidoirie : « Non, mon client n’a jamais eu d’intention criminelle : il voulait se suicider d’abord et la tuer après. »

Le plus horrible des bruits

Trois vieillards sont assis sur un banc de la maison de retraite et se remémorent leur vie passée.

L’un des trois demande aux autres quel a été de toute leur vie le bruit le plus atroce qu’il leur ait été donné d’entendre. Et il poursuit :
– Pour moi, ce bruit le plus horrible, ça a été un jour de safari en Afrique. Tout à coup, un troupeau d’éléphants nous a chargé, et à part un arbre situé à 200 mètres de là, nous n’avions aucun endroit où nous réfugier…

Le deuxième continue :
– Pour moi, c’était du temps où j’étais pilote de chasse pendant la guerre. Alors que je survolais la Manche, les deux moteurs de l’avion se mirent à faire des ratés l’un après l’autre avant de s’arrêter. J’ai bien cru que j’allais me vautrer en pleine mer.

Le troisième termine :
– Eh bien pour moi, ça s’est passé en ville. Je devais avoir 25 ans et je fréquentais en cachette une femme mariée. Un jour que nous étions au lit tous les deux chez elle, son mari est entré dans la chambre. Aussitôt, je me suis précipité vers la fenêtre pour sauter dehors…

Les autres l’interrompent :
– Mais il n’y a pas de bruit horrible dans ton histoire !
– Attendez : au moment où j’enjambe la fenêtre, le mari trompé m’attrape par les couilles ! Et le plus horrible des bruits qu’il m’ait été donné d’entendre, c’est le bruit qu’a fait cet homme en tentant d’ouvrir son couteau de poche avec les dents.