L’histoire c’est ma drogue

Dans un petit village sur les hauts plateaux de Colombie, une jeune institutrice fait un cours d’Histoire de France :
– Savez-vous qui était Jeanne d’Arc ?
– Oui, mademoiselle, répond une petite fille, Jeanne d’Arc, c’était 45 kg d’héroïne pure…

Teasing…

Un professeur a trouvé un moyen d’intéresser ses élèves à son cours. Il procède comme ceci :
« L’évêque Cauchon fera-t-il tomber une innocente dans un horrible piège ? Les Anglais réussiront-ils à sortir vainqueur de l’épreuve qui les oppose à notre équipe sur notre terrain ? Jeanne d’Arc sera-t-elle brûlée vive le 30 mai 1431, place du Vieux marché à Rouen ? Vous le saurez mardi prochain, en assistant à 15 heures à mon cours d’Histoire. »

LOL… t’es relou…

Une ado rentre du lycée et dit à sa mère, d’un air important :
– Nous avons eu, aujourd’hui, notre premier cours d’éducation sexuelle.
– Ah, et que vous a-t-on raconté ?
– Oh, dit la jeune fille en haussant les épaules, tu ne comprendrais pas.

Le skieur de La Poste

– C’est trop bête ! gémit un nouveau venu aux sports d’hiver, ma première descente s’est achevée contre un sapin, et cela à cause des employés de la Poste.
– Quel est le rapport ?
– Je suivais un cours par correspondance « Comment apprendre à skier en douze leçons faciles ». Et le facteur ne m’a jamais apporté la leçon sur l’art de savoir s’arrêter.

L’interrogation hasardeuse

Questions existentielles :

Pourquoi quand ton prof dit : « Bon, allez, je vais interroger au hasard » tu as l’impression que « Hasard », c’est ton prénom ?