courriel

Remerciements à la chaîne

humour, Internet, blague sur Internet, email, blague sur les emails, chaîne, blague sur les chaînes, courriel, blague sur les courriels, avertissement, blague sur les avertissements, fake, blague sur les fakes, fake news, blague sur les fake news, arnaque, blague sur les arnaques, remerciement, blague sur les remerciements

Je veux remercier tous mes ami(e)s et collègues qui m’ont envoyé des emails de chaînes pendant toutes ces années. Car, grâce à votre bonté :

  • J’ai arrêté de boire du Coca depuis que j’ai découvert que ça sert à enlever les tâches de tartre dans les WC !
  • Je ne vais plus au cinéma tellement j’ai peur de m’asseoir sur une aiguille infectée avec le virus du SIDA !
  • Je pue car je ne mets plus de désodorisants qui peuvent causer le cancer !
  • Je ne stationne plus la voiture dans aucun parking car j’ai peur qu’on me donne un échantillon de parfum pour me droguer et puis me voler.
  • Je ne réponds plus au téléphone car on peut me demander d’appeler un numéro long et stupide et après je vais recevoir une facture infernale avec des appels en Uganda, à Singapore ou à Tokyo !
  • Je ne bois plus des boissons en canettes car je peux attraper une maladie des selles ou de l’urine de rat !
  • Quand je sors en boîte, je ne regarde aucun garçon, même s’il est très beau car j’ai peur qu’il m’amène à l’hôtel et qu’il me drogue pour après m’enlever un rein pour le revendre au marché noir !
  • J’ai versé aussi toutes mes économies sur le compte de Amy Bruce, une pauvre petite fille qui était malade à l’hôpital plus au moins 7000 fois (c’est drôle, cette petite fille a toujours 8 ans depuis 1993…).
  • Mon iPhone gratuit n’est jamais arrivé, ni les entrées que j’avais gagnées pour des vacances payées à Disneyland.

À tous un grand merci !

IMPORTANT : Si tu n’envoies pas cet email dans les prochaines 10 secondes, à au moins 1200 personnes, un oiseau va chier sur ta tête demain à 17h30.

Voyage vers l’enfer

Un couple parisien décide de partir en week-end à la plage et de descendre au même hôtel qu’il y a 20 ans, lors de leur lune de miel. Mais, au dernier moment, à cause d’un problème au travail, la femme ne peut pas prendre son jeudi. Il est donc décidé que le mari prendrait l’avion le jeudi, et sa femme le lendemain.

L’homme arrive comme prévu et après avoir loué la chambre d’hôtel, il se rend compte que dans la chambre il y a un ordinateur avec connexion à Internet.

Il décide alors d’envoyer un courrier à sa femme. Mais il se trompe en écrivant l’adresse sans s’en rendre compte.

C’est ainsi qu’à Perpignan, une veuve qui vient de rentrer des funérailles de son mari mort d’une crise cardiaque reçoit le courriel. La veuve consulte sa boîte aux lettres électronique pour voir s’il n’y a pas de messages de la familles et/ou des amis.

C’est ainsi qu’à la lecture du premier d’entre eux, elle s’évanouit. Son fils entre dans la chambre et trouve sa mère allongée sur le sol sans connaissance, au pied de l’ordinateur. Sur l’écran, on peut lire le message suivant :

« À : Mon épouse bien-aimée

Objet : Je suis bien arrivé

Tu seras certainement surprise de recevoir de mes nouvelles maintenant et de cette manière. Ici, ils ont des ordinateurs et tu peux envoyer des messages à ceux que tu aimes. Je viens d’arriver et j’ai vérifié que tout était prêt pour quand tu viendras me rejoindre, demain vendredi. J’ai hâte de te revoir. J’espère que ton voyage se passera aussi bien que s’est passé le mien.

P.S. : Il n’est pas nécessaire que tu apportes beaucoup de vêtement. Il fait une chaleur d’enfer ici ! »

Publicité

Le boucher végétarien

Les perles : l’informatique

Le client à la hotline :
« – Je peux vous envoyer un e-mail pour voir si ça marche ?
– Désolé, je n’ai pas d’e-mail, monsieur.
– Hein ? Ben c’est le cordonnier qu’est le plus mal chaussé. C’est un peu comme un boucher végétarien en somme… »